Browsing Category

Accueil

Accueil Voyages

City Guide – 4 jours à Lisbonne

16 novembre 2018

Mieux vaut tard que jamais ! Je reviens enfin sur nos vacances à Lisbonne ! Après un article très organisationnel (Prendre l’avion avec un bébé de 10 mois) je reviens avec un City Guide au format jour par jour (de quoi inspirer vos prochaines vacances ;))

(D’ailleurs en décembre il y a des vols Lyon-Lisbonne à 44 euros A/R… je dis ça je ne dis rien !)

Jour 1 – Baixa & Rossio

Première journée très sportive ! Pour découvrir Baixa et Rossio je vous invite à partir en porte bébé !

Pour bien commencer la journée le Brunch de chez Nicolau (Lisboa R. São Nicolau 17, 1100-547 Lisboa, Portugal) est sensationnel. L’elevador de Santa Justa n’est pas très loin (pas nécessaire d’y monter) et le quartier environnant est parfait si vous souhaitez faire les boutiques, (attention aux resto attrapes touristes) !

Nous souhaitions faire le MUDE (Musée du design et de la mode) mais pas de chance, il était en rénovation pendant notre séjour. Nous avons donc grimpé la colline Sant’Ana via le Funiculaire du Lavra.

Pour finir la journée en beauté, les Pastel de Nata de la Confetaria Nacional sont canons (mais pas aussi bonnes que celles de Belem !) à déguster dans le fameux Tramway 28  (monter au départ à Praça Martim Moniz pour profiter de la balade assis, sinon il est déjà plein).

Petit bonus : Aller faire un tour à H&M (R. Augusta 137, 1100-049 Lisboa), pour y découvrir des vestiges sous le sol vitré de la boutique !

Jour 2 – Chiado, Bairo Alto – Cristo Rei

On repose le dos, cette deuxième journée est entièrement accessible en poussette !

Sauf peut-être les marches pour accéder à Tartine, une chaîne qui propose des petits Brunchs très sympathiques !

Nous avons commencé la journée avec la visite du Couvent des Carmes (une magnifique église gothique à ciel ouvert depuis le tremblement de terre de 1755) et de son musée archéologique (ouvert de 10h à 19h 3,50 euros) avant de rejoindre Le Time Out Market (Av. 24 de Julho 49, 1200-479 Lisboa), qui est un énorme entrepôt réhabilité par le magasine Time Out où l’on trouve pleins de stands culinaires différents (un peu comme  la Commune à Lyon). Il y en a pour tous les goûts !

Puis nous avons rejoins Cais do Sodré pour prendre le ferry qui fait la traversée du Tage (toutes les 20 minutes) dans le but de rejoindre Cacilhas de l’autre côté. Il suffit ensuite de prendre le bus 101 pour prendre un peu de hauteur en compagnie du Cristo Rei. La vue sur le pont du 25 avril est vraiment splendide (photo de « bloggeuse mode » garantie haha).

Jour 3 – Mouraria, Alfama et Graça 

Cette troisième journée signe le retour du porte bébé, indispensable pour gravir les ruines du Château de São Jorge !

Mais on a tout d’abord attaqué la journée par la visite de la cathédrale de Sé (9h-18h30, 2,50 euros) avant de rejoindre l’église de São Vicente de Fora (dernières entrées à 17h, gratuit).

Nous avons poursuivi la journée par une petite balade dans le quartier de Graça  (point de vue du Miradouro da Graça à voir absolument !).

Pour se restaurer nous avons testé le restaurant végétarien Graca 77, une belle adresse que l’on recommande ++

Enfin, à ne surtout pas louper : le Château de São Jorge qui offre un point de vue exceptionnel sur Lisbonne (plutôt fin de journée pour profiter du couché du soleil, ferme à 21h, 7,50 euros)

Jour 4 – Belem de Lapa a Alcantara LX factory

Et pour clore ce petit séjour à Lisbonne, la dernière journée est entièrement accessible en poussette !

Nous avons souhaité finir par Belem, car il était dimanche et que peu de choses sont ouvertes le dimanche à Lisbonne même.

Cela aurait été dommage de ne pas profiter d’être à Lisbonne pour aller découvrir les fameuses Pasteis de Belem ! Nous vous conseillons d’y aller dès l’ouverture, si vous voulez échapper à la longue file d’attente devant la pâtisserie et éviter de prendre des transports en commun blindés. Cependant, si comme nous, vous voyagez avec un bébé, pas de pression, vous disposez d’un merveilleux coupe-file !

Puis nous nous sommes partis se promener en direction de la Torre de Belém avant de rejoindre le Musée Colecçao Berardo (musée d’art moderne et contemporain privé (2,5 euros)). Les collections y sont vraiment très sympathiques. Nous avions peur que Mia trouve le temps un peu long mais finalement, elle a été plutôt sensible à l’art.

Sur le chemin du retour, nous avons fait une halte au LX Factory qui un complexe historique industriel qui abrite des boutiques de créateurs et des restaurants originaux. Véritable coup de cœur pour ce lieu très atypique à ne surtout pas manquer ! (Tram 15 arrêt Alcantara).

Voilà, j’ai tenté de faire un format assez court, afin de vous donner les grandes lignes de notre programme sur place, mais si jamais vous voulez plus de détails, n’hésitez pas !

 

Accueil Bébé Perle Lifestyles

Les 1 an de Mia

29 octobre 2018

Chose promise, chose due !
Voici un petit article consacré à la décoration du premier anniversaire de Mia.
En espérant que cela vous inspire pour vos bébés !

Cake Topper : Les Fées Paillettes

Number Cake : Little
Serviettes blanches et poix or : One Use (Lyon)
Serviettes roses : Save The Deco

Cookies : Coney Cookies

Cercle « Mia  » : Les Fées Paillettes

Assiettes : Save the Deco
Biscuits : Shanty Biscuits

Pailles blanches et or et bougie rose « 1 » : Hema
Etoiles roses (déco cupcakes) : Sostene Grene
Cupcakes Framboises et Nutella : Little
Verre rose et or : Save the Deco

Petit vase : Ikea 
Bonbonnière chamallow et grue origami blanche : Maison du Monde

Panière en fer : Maison du Monde 

Cercle en bois « Mia » et Cake Topper « One » : Les Fées Paillettes
Rosaces blanches : Save the Deco

Guirlande CandyBar : Save the Deco (achetée en 2015 pour mon mariage !)
Ballons à confettis blancs : Amazon
Ballon 1 : Hema
Cadres photos : Ikea

Cannes à sucre : Hema 

Dino en bois : Boinimo <3

Accueil Food

Naked Cake – Recettes & Conseils

17 octobre 2018

Je ne m’attendais pas à avoir autant de demandes concernant la réalisation de ce Naked Cake et, à vrai dire je ne pensais pas non plus en réaliser un. J’avais déjà une idée bien précise en tête concernant l’anniversaire de Mia : de beaux gâteaux commandés chez Little à Lyon, quelques cupcake et pleins de bonbons (pour nous, rien pour Mia évidemment #parentsindignes)

Bref, à force de voir vos belles réalisations, l’idée a commencer à germer et puis, suite à une discussion avec une super mam’s qui vient de fêter les 1 an de sa petite puce (Orphelis <3), j’ai eu envie de me lancer.

Tout d’abord, je me suis équipée de deux accessoires :

Je ne suis pas du tout fan de tous ces gâteaux (crème au beurre et pâte à sucre) qui sont plus beaux que bon… je les trouve décevants, (surtout pour une amoureuse de la bouffe comme moi), il me fallait donc une recette légère et bien équilibrée, pas un truc poufpouf comme dirait Mercotte !

Et bien cette génoise (ou Molly Cake) est parfaite et vraiment aérée !! En plus Jessica, l’auteure du blog, la décliné selon la taille du moule, et il existe même une version pour le Termomix !

Mes petits conseils : bien chemiser son moule pour assurer un démoulage parfait (vous avez de très bons tutos pour les nuls sur Youtube) et bien mettre votre bol et les branches de votre batteur au congélateur pour réussir votre chantilly !

Concernant la ganache, je ne souhaitais pas de crème au beurre ( rien que d’écrire le mot « crème au beurre » j’ai mal au ventre !). J’ai donc opté pour une ganache, mascarpone et chantilly, que vous pouvez retrouver ici. 

N’hésitez pas à réduire la quantité de sucre… avec les fruits rouges, on s’en passe largement ! De même je n’ai utilisé que 500gr de mascarpone, et il m’en restait après montage encore énormément ! Je pense que 300gr peuvent largement faire l’affaire !

Ensuite, pour le montage, je me suis servie d’une poche à douille. N’hésitez pas à être généreux sur les fruits rouges !!

J’ai réalisé génoise et ganache la même soirée, y compris le montage. J’ai ensuite conservé mon gâteau au frais et j’ai utilisé un grand saladier retourné pour le couvrir. Le frais fige la ganache. Je n’ai ajouté les fleurs qu’avant de quitter la maison (le trajet d’1h avec le gâteau sur les genoux était d’ailleurs assez sympa, mais il n’a pas bougé du tout !)

Pensez à le sortir une trentaine de minute avant le service, afin qu’il soit à température ambiante.

Bref, si je suis parvenue à réaliser ce gâteau, je vous promets que vous aussi !

Prochain test : le même mais version Kinder !

 

 

 

Accueil Bébé Perle Lifestyles

Prendre l’avion avec un bébé de 10 mois

3 octobre 2018

J’avais envie de vous partager notre première aventure à l’étranger avec bébé. En effet, je me suis dit que de partager notre expérience pouvait peut-être aider quelques parents dans l’organisation de leurs prochaines vacances ou simplement convaincre les plus peureux.
Pour cette première aventure, nous étions nous-même très mitigés et je dois avouer avoir parcouru de nombreux blogs et forums pour me rassurer.
Et, si nous avons finalement choisi Lisbonne c’est parce que c’était à nos yeux une destination « facile », car à seulement 2h de vol de Lyon avec sur place du monde pour voler à notre secours.

Coté valise ?

Nous partions une semaine, et nous avions droit à 2 valises cabines + notre yoyo dans l’avion + 10kg en soute pour bébé (lit, poussette… bref ce que vous voulez). Nous avions pris un supplément en soute de 15 kg.
Mia avait donc 2 valises cabines totalement dédiées et nous, la valise en soute.
Ainsi, une des valises cabines contenait toute la nourriture, produits et soin, tandis que l’autre contenait ses vêtements et jeux.
Ce qu’il faut savoir, c’est que lorsqu’on voyage avec un bébé, nous avons aucune limite niveau nourriture/liquide dans l’avion. Cependant, nous, nous avons une limite de bras (et oui seulement 4 !) et une poussette à pousser ! Nous avons donc fait des choix.

Niveau nourriture, j’avais lu un peu partout qu’il n’y avait pas une grande variété de petits pots sur place… Normal, au Portugal les mamans font la soupe ! J’avais donc pris quelques pots Hipp, pour la première partie du séjour et avec le recul je regrette de ne pas en avoir pris plus car oui, je confirme : il n’y a pas grande variété du tout ! En fait il n’y pas de variété tout court !
Bref, ne cherchez pas du bio et encore moins la compo des produits sur les étiquettes ! J’avais prévu 4 pots du midi et 4 pots du soir… j’ai donc complété par 1 petit pot Bledina (trouvé sur place) et deux soupes Bledîner (un peu moins mystérieuses que les pots et sur lesquelles on retrouvait la compo en français sitôt l’emballage en carton retiré).
Concernant les laitages, je savais que je ne trouverai pas ce que Mia mange sur place, alors je suis partie avec 8 yaourts et 6 compotes.
Ce qu’on a su un peu tard, c’est que tous les restaurants servent de la soupe pour les bébés (ils mixent à votre guise… avec plus ou moins de morceaux) mais là encore, difficile de connaître la compo et encore moins la liste des ingrédients (sauf si vous maîtrisez la langue portugaise !)

Coté lait, je suis partie avec une boîte complète, un sachet (pour être large) et deux bouteilles de Mont Roucous pour avoir de quoi faire les premiers jours, le temps d’aller faire les courses sur place et de trouver de la Luso (eau adaptée aux bébés). Nous sommes partis avec deux biberons MAM, un seul aurait suffi, mais cela nous donnait plus de liberté…

Concernant les couches, nous avions pris un paquet de Lyllidoo. Nous avons donc acheté sur place les Dodot, qui n’ont surement pas une compo irréprochable mais qui étaient plutôt quali et douces et surtout, qui n’ont pas causé de rougeurs ou autre à Mia.

Niveau trousse de toilette, nous avons emmené avec nous son savon habituel (Gel douche Weleda au calendula), une crème pour le change au cas où (de la même gamme) et puis quelques pipettes de sérum physiologique. Nous utilisons très peu de produits au quotidien :  son liniment est un Cattier et ses lingettes des Waterwipes. Nous avions pris d’ailleurs deux paquets de lingettes, 1 paquet de cotons et puis un flacon de Doliprane ainsi que des sachets de solutions de réhydratation pour nourrisson (si jamais…et on a bien fait !).

Du côté des jouets, nous avons fait light et avions pris uniquement ses jeux favoris (deux livres, son doudou (of course !) et un hochet ou deux) et cela était largement suffisant.

Dans la seconde valise, nous avions glissé 7 bodies, 2 pyjamas (si jamais le temps se rafraichissait), deux gilets, deux/trois paires de chaussettes et exclusivement des shorts, combishort, t-shirts…  au total : une tenue par jour. J’ai regretté de ne pas avoir pris un petit savon (type savon de Marseille), pour nettoyer les tâches (vous savez, celles qu’il ne faut pas laisser trainer si on ne veut pas que ça soit mort), j’ai donc acheté un savon sur place au rayon lessive d’une supérette (mais bien sûr, pas moyen d’en connaître la compo…)

On avait également pris un pantalon pour l’avion et sa paire de chaussures adaptées aux premiers pas (Easy Peasy), sans oublier sa turbulette et un petit plaid. De ce côté-là, nous avons aussi été plutôt bon, nous avons manqué de rien.

Élément indispensable pour visiter Lisbonne avec un bébé : le porte bébé ! Nous n’avons pas regretté ! D’ailleurs je vous publie très vite le City Guide de Lisbonne, avec nos reco sur porte-bébé ou poussette selon les quartiers (pas mal pour prévoir les visites !)

Le voyage…

Le jour J, nous avions beaucoup d’appréhensions sur le vol, surtout que manque de bol, nous sommes restés coincé 1h à la porte d’embarquement à cause de l’évacuation d’un passager. Nous avons eu beaucoup de chance car Mia a été parfaite bien que nous ayons décollé avec une heure de retard. Dans l’avion, nous étions contre le hublot et, elle a été littéralement fascinée. Elle a regardé très attentivement ce qu’il se passait sur la piste et puis n’a pas dit un mot pendant le décollage, sa tétine en bouche.
Nous avions prévu un petit biberon d’eau au cas où mais nous n’en avons finalement pas eu besoin car rapidement après le décollage, elle s’est endormie sur moi.

Le vol retour a été un peu moins facile… encore une fois nous avons décollé avec une heure de retard (cette fois-ci on avait loupé le créneau de décollage) et bien sûr, l’équipage nous a annoncé la nouvelle, qu’une fois qu’on avait pris place dans l’avion. Pour couronner le tout, je me suis fait piquer ma place contre le hublot par une « vieille relou » (et je regrette vraiment de ne pas l’avoir fait bouger car je suis convaincue que le fait de regarder par le hublot aurait occupé Mia, comme à l’aller). Bien évidemment, la vielle relou n’a pas fermé sa bouche du voyage…

Mia n’a pas été pénible, mais elle a eu plus de mal à tenir en place. Nous avions pris un vol de nuit en pensant qu’elle dormirait et que cela serait plus simple mais dur dur de trouver le sommeil avec la vieille relou, qui réglée comme une montre suisse lâchait tous les quarts d’heure « Elle ne dort toujours pas ? ». Bref…

Et sinon, le gros avantage à partir au Portugal c’est que les enfants y sont rois ! Ainsi, grâce à Mia, nous n’avons jamais fait la queue (et cela même à Belem quand on est allé manger les Pasteis…).

De même, pour se rendre à notre Airbnb, nous avons pris un taxi, (les seuls qui ont le droit de prendre des bébés sans siège auto, ce qui n’est pas le cas des chauffeurs UBER par exemple) et même si je n’étais pas très relax à l’idée de prendre une voiture sans siège pour Mia, la circulation est tranquille et l’aéroport vraiment à proximité… en 10 minutes seulement on était à l’appartement. Le chauffeur a été super gentil, à nous aider avec la poussette et compagnie !

Concernant le logement, nous partons habituellement à l’hôtel, parce qu’en vacances je suis une grosse faignasse qui adore ne pas faire son lit et se lover dans des serviettes de bain géantes tout en se faisant péter le bide aux buffets petits dej (j’assume !). Mais là où s’était possible quand Mia avait quelques mois, les choses se compliquent un peu. En effet, à 10 mois, Mia a l’habitude de dormir seule dans sa chambre et de faire ses siestes seule également. Désormais il est impossible de faire dodo ensemble… si elle est avec nous, c’est fête du slip garantie !
Bref, mis à part claquer un smic dans deux chambres communicantes d’hôtel, je ne voyais pas d’autres solutions que de prendre un Airbnb.

Sans regret !

En effet, l’appartement était superbe, très bien situé (mal isolé mais c’est le cas de tous les apparts à Lisbonne) et surtout, contenait lit bébé et chaise haute !
Je vous laisse le lien ici (et je ne vous parle surtout pas de la terrasse trop mignonne) :
L’appartement doit faire une soixante de mètres carrés et à tout ce qu’il faut pour accueillir jusqu’à 6 personnes et un bébé. Carlos, le gestionnaire, est qui plus est très disponible en plus de parler parfaitement bien français.

Lisbonne ?

Et sinon en vrac et pour finir cet article déjà bien trop long à mon goût, on a particulièrement aimé l’hospitalité et la gentillesse des gens (les mamies qui s’arrêtent pour s’émerveiller devant ton enfant), les restaurants qui ont tous une chaise haute, les gens qui globalement te laissent passer en priorité et ça complètement naturellement.

Lisbonne a beau casser les mollets des touristes et n’être vraiment pas faite pour les poussettes, elle reste une destination absolument kids friendly !

Bon, on ne va pas se mentir, même si l’avion s’est bien passé, les 4 jours passés sur Lisbonne ont été un peu compliqués avec Mia. Les dents, la roséole, un coup de chaud ? Nous n’aurons jamais la réponse. Même si on ne regrette absolument pas ses premières vacances en famille à l’étranger, les visites associées aux nuits blanches ne sont pas le combo idéal mais, on est surement un peu maso car nous avons déjà hâte d’organiser le prochain voyage en famille et surtout hâte de la voir encore découvrir, s’émerveiller et observer !

La suite au prochain épisode 😉

Accueil Voyages

City guide – 1 semaine à Dubaï

17 août 2018

Je profite de cette semaine off pour vous partager le City Guide de notre dernier voyage à Dubaï (oui oui j’ai au moins 4 destinations de retard !!)

Pourquoi Dubaï ? C’est vrai que ça ne ressemble pas vraiment aux destinations qu’on choisit habituellement et le choix a été dans en premier temps plutôt tourné vers le « pratique ». En effet, nous avions une semaine à deux et nous souhaitions un voyage très dépaysant sans perdre trop de temps dans les transports. En creusant, j’ai découvert des facettes plus intéressantes que le Dubaï bling bling des reportages TV, notamment sa proximité avec Abu Dhabi !

— ORGANISATION —

Pour commencer je souhaitais faire un petit point sur l’organisation, mes habitudes et bons plans.

Lorsqu’on prévoit un voyage, nous nous fixons toujours sur 2-3 destinations et ensuite, on commence à fouiner. Dans un premier temps, je me sers beaucoup de l’onglet « Flight » sur Google, car il permet de voir les prix jour par jour et ainsi d’adapter son voyage en conséquence (par exemple pour notre prochaine destination, j’ai ainsi vu qu’il était plus économique de voyager du mercredi au mercredi, le prix était deux fois moins cher !). Pour Dubaï, nous avions moins de liberté, étant donné que Mia était gardée pendant notre séjour par sa mamie, nous avons juste décalé du dimanche au dimanche, ce qui était un peu moins cher que du samedi au samedi. Nos billets A/R Genève-Dubaï nous ont coûté 500e par personne, car nous les avons pris au dernier moment. Avec un peu plus de délais, vous pouvez trouver des A/R à 300 euros !

Pour les hôtels, nous passons toujours par Booking, et à force de voyager via le service, on a le badge « Genius » qui donne quelques privilèges comme de belles réductions dans certains jolis hôtels. De même, Booking est une plateforme plutôt fiable, nous avons eu un seul soucis avec eux, à NYC et nous avons été relogés le lendemain par leur service clients. Bon, ils sont moins efficaces pour gérer les remboursements, mais ils ne te laissent pas en galère (C’est déjà ça !).

Pour les activités, j’essaie de me renseigner en amont via les retours amis et les forums de discussions. Si le prix est plus important sur place, je prends tout sur le net en allant directement sur les sites des musées et autres. De la sorte, vous bénéficiez bien souvent de prix avantageux mais aussi de coupes files !

— CITY GUIDE DUBAI —

Nous sommes arrivés de nuit au Gevora Hotel. L’hôtel est actuellement l’hôtel le plus haut du monde (on le voit de l’avion). Il a ouvert en février 2018 et il est au final… assez décevant. Loin d’être terminé, certains étages sont encore en travaux alors que paradoxalement l’hôtel a déjà bien subi (parties communes abîmées, mosaïque de la piscine qui se fait la malle, coussins tâchés…). A la base, nous avions choisi de prendre un hôtel en ville et un autre à Jumeirah pour pouvoir être plus proche des activités… avec le recul, l’hôtel à Jumeirah était parfait et les taxi et Uber sont si peu chers que cela n’aurait pas été gênant de s’excentrer un peu.

DUBAI MALL – AQUARIUM & BURJ KHALIFA #JOUR1

dubai01dubai02

Nous avons réservé les billets via cette plateforme

Le Dubaï Mall est sans surprise complètement démesuré. Ne perdez pas votre temps à faire du shopping, les prix sont plus chers qu’en France ! L’aquarium est quant à lui très beau, la collection de requins est impressionnante ! Pour finir, nous sommes allés au Burj Khalifa en fin de journée, afin de pouvoir contempler la vue de jour et de nuit !

dubai03dubai04dubai05dubai07

ABU DHABI – LA GRANDE  MOSQUEE & LE LOUVRE #JOUR2

Nous avons pris nos billets combinés ici.

L’organisation était vraiment parfaite ! Une navette est venue nous chercher le matin à l’hôtel et notre guide nous a raconté l’histoire de Dubaï et d’Abu Dhabi pendant le trajet, c’était très enrichissant. Nous avons mis un peu moins de 1h30 pour rejoindre la Grande Mosquée et c’était incroyable. Nous sommes restés la matinée sur place puis nous avons rejoins Le Louvre. Malheureusement, j’ai foiré toutes mes photos. La différence de température entre les salles d’expo et l’extérieur était tellement importante, qu’il m’était impossible d’enlever la buée de mon objectif !

 dubai10dubai11dubai12dubai13

VIEUX DUBAI – SOUK OR, EPICES & TISSUS & DUBAI MUSEUM #JOUR3

J’ai été un peu déçue par le Vieux Dubaï, je m’attendais à quelque chose de plus atypique et au final, j’ai eu l’impression d’être au Souk de Sousse. Même si les vitrines remplies d’or sont impressionnantes et les allées parfumées aux épices d’ailleurs, on est vite rattrapé par notre casquette de touriste. Résultat : on s’est fait poursuivre pour nous vendre la terre entière (au moins). Bref, ça nous a rapidement fatigué ! Nous avons donc filé pour prendre une navette pour traverser la crique (1 Dirham !) et nous nous sommes arrêtés par hasard au Dubaï Museum (le plus vieux bâtiment de la ville), à 3 Dirham l’entrée.

dubai14dubai15

JUMEIRAH MARINA – THE BEACH #JOUR4

Changement de décor, en cette quatrième journée, nous partons en effet en direction de Jumeirah Marina, retrouver notre second hôtel le Sofitel Jumeirah Beach. Rien à redire, le standing Sofitel est bien là : la literie est juste canon, le personnel aux petits soins et le petit dej’ royal !

Nous en avons profité pour passer une journée au calme. A la base nous souhaitions faire du quad dans le désert, mais les températures avoisinant les 50°, ce n’était malheureusement pas possible. Pas grave, faire trempette dans la piscine puis profiter de la plage en bas de l’hôtel, c’est bien aussi !

dubai21dubai23

ATLANTIS – AQUAVENTURE WATERPARK #JOUR5

Nous avons pris nos billets ici.

Et c’est comme des gosses que nous avons pris le taxi le matin pour rejoindre Atlantis et passer la journée dans le célèbre parc Aquatique. Il est souvent mentionné, notamment pour une de ses attractions qui est un toboggan qui plonge dans un bassin de requins.

On n’a pas regretté, il faisait tellement chaud qu’on a passé la journée au frais dans l’eau ! Le principe du parc est vraiment sympa car on peut rejoindre toutes les attractions en restant dans l’eau avec sa bouée. En effet, il y a au milieu du parc une sorte de rivière canadienne avec quelques vagues bien sympa !!

Par contre, attention aux taxis qui augmentent leurs charges au départ d’Atlantis (et hop paie petit touriste !) Donc plutôt prendre un Uber pour rentrer.

MADINAT JUMEIRAH – SOUK & BURJ AL ARAB #JOUR6

Et pour finir notre semaine, nous sommes allés nous promener du côté de Madinat Jumeirah. Alors, on y va plus pour la beauté des petits canaux que pour le Souk, qui n’a aucun intérêt sauf peut-être pour chiner des souvenirs à rapporter à tata dans un lieu climatisé ? Bref, la vue est très sympa et donne directement sur le Burj Al Arab (à défaut d’y dormir un jour ahah !)

dubai25dubai26

— CITY GUIDE FOOD DUBAI —

Bah non, je pouvais pas faire un City Guide sans parler bouffe ! Dubaï est une ville constituée en majorité d’expat’. Tout est configuré business ou tourisme. Du coup, on n’a pas croisé de plats typiques mais beaucoup de grandes chaînes américaines. Mais bon, ce n’est pas une raison pour ne pas faire deux trois petits trucs cool !

  • Manger sur la terrasse du Dubaï Mall pour contempler le spectacle des fontaines et le jeu de lumières sur les façades du Burj Khalifa – Carluccio’s

dubai08dubai09

  • Regarder la demi-finale de la Coupe du Monde sur un écran géant – Ayoush Café

dubai16

  • Prendre un méga petit dej de folie Au Pain Quotidien avant de partir à l’aventure (Vous en trouverez tous les 500m environ, généralement à côté d’un Starbucks !)

dubai17

Manger dans un superbe Rooftop – Kong 40

dubai18dubai19

Se taper un bon burger US sur la Marina – Shake Shack

dubai20

Faire péter son taux de sucre avec les fabuleux cheesecakes de Cheesecake Factory

dubai22

Et puis parfois (essayer de) manger un peu plus healthy chez Big Chefs

dubai24

— MON AVIS —

Une destination parfaite sur une très courte période, surtout si vous êtes baroudeurs car on fait relativement vite le tour des activités intéressantes. Personnellement je m’y arrêterai avec plaisir si un de nos prochains voyages prévoyait une escale ici. La vie est globalement très chère sur place, notamment les restaurants et les activités, qu’il vaut mieux réserver en avance sur le net.

En bref, une destination pour se reposer au bord d’une piscine (mais il y a moins cher pour ça !) ou une destination à faire en escale de 3 jours !

— VLOG —

Une petite nouveauté ici : voici le résumé de la semaine en 3 minutes !

Alors c’est la première fois que je créais du contenu sur ce format, il y a donc beaucoup de choses à revoir mais cela aura été un bon exercice pour se rendre compte des contraintes liées au montage. Du coup, bah, j’espère que le prochain sera plus quali.

Ps : J’assume (pas du tout) les extraits d’Aquaventure, où je suis totalement à mon avantage ahah !

Accueil Bébé Perle

Nos indispensables bébé – été

8 août 2018

Je profite de ce petit air frais (enfin !!) pour faire un petit point sur nos indispensables été.

L’occasion de vous parler du fameux Air Layer de Aeromoov que vous avez pu croiser plusieurs fois en Instastories ! J’ai en effet eu la chance de pouvoir tester ce produit que je ne connaissais pas du tout et qui est très vite devenu un must have à la maison, au point de commander la version siège auto qu’on va récupérer ce WE !

Oui mais c’est quoi ? Un (ou une ?) Air Layer, est une sorte d’alèse en éponge, cousue sur une structure alvéolée qui va permettre à l’air de circuler entre votre enfant et son assise (poussette ou siège auto) mais aussi absorber la transpiration, du coup l’enfant n’est plus mouillé et c’est bien plus agréable pour lui (et si c’est plus agréable pour lui c’est aussi plus agréable pour vous et vos oreilles).

Le modèle s’adapte sur la plupart des poussettes et est très simple à installer. Niveau entretien, un petit coup en machine et c’est comme neuf (et même que ça sèche incroyablement vite).

Lorsque nous avons reçu le colis, Mia partait dans le sud avec sa mamie, et c’est donc elle qui a fait le premier test, test que j’ai continué et validé en rentrant. Désormais, l’Air Layer ne quitte plus la poussette et nous a bien aidé en cette période caniculaire. Je pense qu’on est pas les seuls parents à l’avoir adopté vu comme nous avons galéré à trouver le modèle siège auto (en rupture de stock de partout !)

Pour les lyonnais, il est encore disponible dans la boutique Gafi Club à Lyon 7 !

Du côté des solaires, nous avons opté pour le modèle baby de Izipi, tout simplement car leurs verres polarisés et 100% UV catégorie 3, assurent une protection optimale des yeux des bébés mais aussi parce que contrairement à la plupart des lunettes pour bébé qu’on a pu croiser en boutique, elles sont vraiment sympa. (à 35 euros et existent en différents coloris).

Niveau crème solaire, j’étais plutôt inquiète. Je souhaitais trouver une crème minérale avec le moins de perturbateurs endocriniens possibles mais qui protège tout de même efficacement Mia du soleil. Bien sûr, les bébés ne doivent surtout pas être exposés au soleil, mais parfois en poussette sur le chemin de la nounou ou autre (et malgré l’ombrelle) on ne peut pas y échapper ! Du coup, notre choix s’est porté sur la Crème minérale 50+ Avène qui est formulée sans filtre chimique, sans parfum et sans paraben. Elle est de même très résistante à l’eau et photostable. Par contre, c’est du pâté. J’ai du entièrement démonter ma poussette pour la passer à la machine à laver tellement la crème est » compacte » mais d’un autre côté, impossible de louper le moindre parcelle de peau de votre bébé… oui car après application il est vraiment tout tout blanc !

Enfin, il était essentiel qu’on trouve une solution pour inciter Mia à boire. Chose vraiment pas évidente car Mia est très très attachée à son lait. Nous avons d’ailleurs tardivement diminuer les doses et pu intégrer le petit pot du soir tellement elle l’adore. Sauf que depuis deux semaines, nous avons enfin du remplacer le biberon du midi par un yaourt adapté aux bébés.

Réfractaire à l’eau dans le biberon, madame adore faire comme nous et du coup : boire au verre (merci le mimétisme). Ainsi, nous avons trouvé cette tasse Tommee Tippee 360° qui a l’avantage de ne pas se renverser grâce à sa valve anti-goutte. La tasse s’ouvre d’une simple pression avec les lèvres, ce qui est parfait vu que Mia adore mordre tout ce qui passe près de sa bouche.

Apparemment la tasse permet une transition plus facile au verre contrairement au bec verseur et est sans BPA !

Sans oublier les basiques : le chapeau, la turbulette en lange Aden et Anais (d’ailleurs tous les langes Aden et Anais !) et des barboteuses fines en lange également…

01

 

02

03

04

05

06

07

08

09

10

Peluche Noodool sur File dans ta chambreCouches Lillydoo – Bâton de pluie Djeco sur l’Armoire de bébé – Pousette Babyzen YoYo sur l’Armoire de bébé – sandales Okaidi

Accueil Bébé Perle

Comment trouver une Assistante Maternelle ?

11 avril 2018

Un article purement pratique ce soir puisqu’on va parler mode de garde !

Peu importe où l’on vit, il faut dire ce qui est, c’est un peu l’Aventure avec un A majuscule.

Initialement, nous désirions inscrire Mia en crèche. Nous avons ainsi tenté notre chance dans trois arrondissements : celui où nous vivons, celui où je travaille et celui dans lequel mon chéri travaille. Lors des inscriptions, les directrices que nous avons rencontrées en mairie ont toutes eu le même discours face à notre dossier. Il était préférable dans notre situation d’opter pour une autre solution, c’est à dire : une assistante maternelle.

Qui dit assistante maternelle dit dépendre d’une seule personne et non d’une structure, qui dit assistante maternelle dit être parent employeur et donc concevoir un contrat et être au fait de tous les calculs complexes et autres lois/conventions. Mais qui dit assistante maternelle dit aussi inclure une nouvelle personne de référence dans la vie de bébé.

Sauf que, trouver une assistante maternelle… ce n’est pas si simple, du moins c’est ce que je pensais…

 

Les mairies m’avaient conseillé de contacter les RAM (Relais d’AssMat), mais cela ne fut pas très concluant pour nous. En effet, étant donné que les AssMat peuvent voir leur contrat se rompre en quinze jours, il leur est impossible de tenir des listing à jour. Surtout que la cooptation fait bien son job, puisqu’une « bonne » nounou qui souhaite travailler, peut enchaîner les contrats sans vraiment faire de pauses et donc sans avoir à en parler à leur RAM. Nous avons donc eu une liste (envoyée à plus d’une dizaine de parents par jour) de trois nounous, habitant à l’autre bout de notre arrondissement. Déprimant.

Et puis j’ai découvert une mine d’or (au moins ahah). Attention, c’est tout bête et pourtant…c’est à mon sens la base pour trouver une nounou à proximité de chez soi : monenfant.fr

Le site propose en effet, (via son adresse postale) de localiser toutes les AssMat à proximité de son domicile ! Bonheur !

Bon, il n’y a pas le statut (disponible ou non) ni le nombre d’agréments, mais tout ce qu’il faut pour les localiser facilement et prendre contact ! Ensuite, c’est de la prospection, il faut se motiver et appeler… encore et encore. J’ai dû contacter une bonne trentaine de nounous (oui oui) pour une dizaine de non-réponse, une douzaine de « je suis complète » et enfin 6/8 de « j’ai une place ».
Pour certaines, ce n’était pas tout de suite, pour d’autres il y avait des concessions à faire « je ne prends pas d’enfants le mercredi…»,«le soir, je termine à 17h30… » …
Dans un premier temps, je n’ai supprimé aucune solution car au delà des concessions, l’idée de fond reste de confier son enfant à quelqu’un à qui on a envie de faire confiance, et non pas parce que c’est pratique. Si j’avais eu confiance uniquement en la nounou qui ne souhaitait pas prendre d’enfants le mercredi et bien j’aurai adapté ma vie professionnelle, tout simplement. Bon, cela n’a finalement pas été le cas puisque nous avons  trouvé, parmi les finalistes, une nounou répondant parfaitement à nos critères.

Pour le côté qui m’enchantait le moins : « parents employeurs », nous avons opté pour une solution clé en main via le site Top-AssMat.

La plateforme nous a ainsi aidé à rédiger le contrat de façon hyper pédagogique en mettant en avant tous les points clés, notamment sur les frais d’entretiens (minimum règlementaire à + de 8h par jour d’accueil) ou encore la majoration des heures complémentaires et supplémentaires.

La plateforme nous a également permise d’ajuster le tarif de notre nounou (son tarif à l’heure était un poil trop élevée pour la CAF (plafond Pajemploi à ne pas dépasser si l’on souhaite que la CAF prenne en charge les charges sociales, point de vigilance non négligeable puisque le coût de votre nounou passe du simple au double !) ou encore de connaître nos droits (complément du libre choix du mode de garde qui est accessible à tout le monde pour un minimum de 175 euros d’aide versé !).

Tous les mois, la plateforme calcule tous les détails (congés, déductions absences…) et génère des bulletins de salaire lisibles, ainsi qu’un tuto pour remplir très facilement l’attestation employeur sur Pajemploi. Et même lorsque notre nounou a été malade, la plateforme nous a aidé dans les démarches à réaliser (attestation de salaire pour la CPAM). Bref, une solution optimale pour 5 euros et des brouettes par mois, qui nous offre sérénité et tranquillité.

Bref, pas de miracles dans cet article mais quelques pistes qui je l’espère, vous aideront dans vos recherches et vos démarches ! Bon courage !

 

Accueil Bébé Perle Lifestyles

Des tartelettes gourmandes et sans cuisson au Babycook de Béaba

30 mars 2018

Samedi dernier (déjà !) j’ai eu la chance d’être invitée par Béaba pour participer à un atelier culinaire animé par la jolie Anne-Sophie du blog Fashion Cooking (mais aussi gagnante de l’émission Le Meilleur Pâtissier), échanger entre parents et surtout découvrir les nouveautés de la marque !

En bref, une journée riche en rencontres et en calories !

C’est à l’Appartellier qu’on avait rendez-vous pour passer cette journée ensemble et même si le matin j’ai eu du mal à quitter mon bébé, je ne regrette absolument pas d’avoir fait la mère indigne l’espace d’une journée.

Au programme : un petit lunch pour briser la glace autour des nouveautés de la marque (dont je vous montre un petit aperçu ici… je vous en parlerai davantage très vite, mais clairement Béaba a encore plus penser praticité au rayon des innovations 2018 !), avant de former des petits groupes pour réaliser avec les précieux conseils d’Anne-Sophie, de jolies tartelettes simples, sans cuisson et surtout à l’aide de l’appareil star de la marque : le Babycook !

Je trouve l’idée tout simplement géniale, car cela ne renferme pas l’objet à l’unique confection de petits pots ! Je pense d’ailleurs tenter quelques recettes avec lui pour remplacer certains de mes robots (surtout que maintenant il trône sur le plan de travail de ma cuisine -bah oui il est beau- et surtout super pratique et rapide à nettoyer, comparer à la plupart de mes autres robots !).

Je ne vous fais pas patienter davantage et je vous partage ici la petite recette (bien gourmande) que je vous invite à tester chez vous !


Recette pour 6 tartelettes de 10cm de diamètre
Temps de préparation : 30 min
Temps de prise au froid : 2 x 15 min

Ingrédients :
300gr de cookies nougatine
80gr de beurre doux
300gr de chocolat noir
20cl de crème fleurette ou crème liquide entière (30% mat. grasse)

Fond de tarte :
– Casser les cookies en 4 et mixer avec le Babycook en miettes fines. Verser dans un saladier.
– Faire fondre le beurre puis verser sur les miettes de cookies. Mélanger
– Déposer 2 grosses cuillères de la mixture dans chaque moule et tasser. N’oubliez pas les bords.
– Placer les fonds de tarte au congélateur, le temps de préparer la ganache.

Ganache :
– Couper le chocolat en petits morceaux puis faire fondre au bain-marie.
– Ajouter la crème en trois fois sur le chocolat en remuant bien.
– Sortir les fonds de tarte du congélateur et les remplir de deux bonnes cuillères de ganache.
– Placer une nouvelle fois au frais.

Une fois votre ganache prise, décorer et déguster !

01

02

Les nouveautés 2018, notamment c’est superbes assiettes ventouses, ou encore les gourdes nomades !

03

04

05

06

07

08

La version au chocolat blanc !

09

10

11

12

13

Mes petites réalisations.

14

15

Si c’est Anne-Sophie qui le dit, c’est que c’est forcément vrai…

Accueil Bébé Perle

Des Stikets pratiques et so cute !

20 mars 2018

Un petit article pour vous partager un petit incontournable très très pratique quand t’es parent !

Quand t’es parent et que tu ne retrouves pas le bavoir jaune… que t’adores parce que c’est un bavoir que t’as fait faire par une petite créatrice… Mais d’ailleurs, il est passé où le gilet beige ? Mais c’est quoi cette chaussette grise ? Ah c’est la chaussette d’Emma… (l’autre petite fille chez la nounou). Ah oui…

Alors parce que clairement dans la vie on ne peut pas se souvenir a qui appartient quoi et encore moins en vouloir à sa nounou 😉 Moi j’ai trouvé la solution grâce à cet adorable petit pack entièrement personnalisable de Stikets.

Stikets c’est aussi une large gamme de stickers en tout genre, dont aussi des bracelets pour rappeler les allergies ou infos indispensables de son petit chat (pas bête hein !) mais c’est surtout hyper quali et ultra résistant (à l’eau, aux UV, à la chaleur de la machine à laver et du sèche-linge (thermocollantes) et du lave-vaisselle et micro-ondes (autocollantes)).

Je vous invite sans plus attendre à découvrir le basic pack ici

02ST

04ST

05ST

08ST

Accueil Food Recettes salées

Une purée toute douce au panais et miel

15 février 2018

Profiter de cette semaine de vacances (qui n’en est vraiment pas une finalement #mercilesdentsdemia) pour prendre le temps de cuisiner de bons légumes de saison.

Voilà longtemps que j’avais envie de panais, vous savez cette espèce de carotte blanche ? Oui, je dis carotte parce qu’on peut le cuisiner un peu de la même façon, à l’exception qu’il a un goût plus relevé mais toujours très doux et sucré.

Comme d’habitude, simplicité et rapidité ! Le tout avec un minimum d’ingrédients.

1 oignon jaune
4 panais moyens
1 cc d’huile d’olive

Eau
Sel et poivre 
1 lichette de miel 

1/ Râper et couper en cubes les panais
2/ Eplucher et couper l’oignon puis le faire revenir dans une poêle à l’huile d’olive.
3/ Ajouter le panais et remplir la poêle d’eau
4/ Saler et poivrer
5/ Ajouter de l’eau si besoin jusqu’à parfaite cuisson du panais (il doit être fondant et l’eau évaporée)
6/ Mixer le tout
7/ Ajouter un filet de miel et bon appétit !

panais01