Browsing Category

Accueil

Accueil Voyages

Notre périple en Thaïlande : Bangkok

2 août 2016

Comme promis sur Instagram, je me lance enfin dans la rédaction de notre super périple en Thaïlande, en espérant pouvoir en aiguiller certains dans la préparation de leur propre futur voyage, ou simplement pour finir de convaincre ceux qui hésiteraient encore un peu.

J’ai eu du mal à organiser mes idées, ainsi je vais pas être hyper originale et simplement découper le périple par villes, afin d’éviter que les articles soient beaucoup trop longs et indigestes. Je pense que vous vous en foutez de savoir tous dans les moindres détails, l’idée est d’avoir cette ligne directrice, de savoir concrètement ce que vous pouvez faire de sympa dans chacune de ces villes, toutes belles à leur façon et ayant toutes leurs particularités.

Si je devais d’ailleurs résumer la Thaïlande, je dirais que c’est ce mélange là qui m’a séduite : le fait de trouver dans le même pays des paysages et ambiances différentes, que ce soit l’aspect très urbain de Bangkok, le côté sauvage des terres de Chiang Mai ou encore les îles aux panoramas paradisiaques telles que Koh Phi Phi ou Koh Tao… Cumuler le tout sur 15 jours ou 3 semaines, il y a pas plus dépaysant, croyez-moi !

Ainsi, le périple commence par Bangkok, où nous avons passé concrètement une journée en arrivant et une autre avant de quitter le pays. Après nos longs vols, nous avions décidé de prendre un hôtel sympathique, histoire de bien attaquer ces vacances et de recharger les batteries avant l’aventure. Ainsi nous avons séjourné dans un hôtel vraiment splendide, une merveilles, un peu excentré mais vraiment canon. Il s’agit de l’hôtel AVANI. Un hôtel tout beau tout neuf puisqu’il a ouvert l’an passé. Son gros point fort : une superbe piscine en rooftop ! Il est certes excentré, mais met à disposition une navette fluviale gratuite qui permet de rejoindre le centre (attention cependant aux horaires le soir) mais toujours la possibilité de rentrer facilement à l’aide des nombreux taxis (attention, négocier le prix ou alors imposer au chauffeur qu’il allume le meter) et Tuk-Tuk… (tout est une question de négociation). Attention également à la circulation qui est très dense ! (Notamment si vous vous dirigez vers l’aéroport, prenez beaucoup de marge !)

bgkk4

bgkk5

bgkk6

Parmi les restaurants que nous avons fait, je n’en retiendrai uniquement un : Tealicious. Le restaurant ne paie pas de mine, caché dans une ruelle, mais l’accueil y est top. Tenu par un anglais qui va prendre le temps de vous expliquer absolument toute la carte. Nous n’avons pas été déçus de nos choix, par contre il ne faut pas être hyper pressé, l’attente est assez (trop) longue. L’occasion pour ma part de tester le Pineapple Fried Rices et de gouter LE dessert Thai par excellence. Je dis ça parce que là-bas, ils ont clairement moins le bec sucré que chez nous, du moins pas pendant les repas. Et de nombreux restaurants ne proposent même pas de desserts mis à part celui là : Mango Sticky Rice… et croyez-moi, pas besoin d’avoir du choix quand on a un dessert aussi canon !! Une mangue fraiche au goût inconnu chez nous, accompagnée d’un riz gluant chaud, au lait de coco, le tout agrémenté de noix de cajou (j’espère que je vous ai mis l’eau à la bouche car perso, rien de l’écrire et de me souvenir de cette tuerie, je bave !)

bgkk

Côté visites, il était hors de question de passer par Bangkok sans aller voir le temple du Bouddha Couché (Wat Pho). C’était personnellement le premier temple (purement asiat) que je voyais de ma vie et que dire à part que c’est impressionnant (en particulier celui là, puisque le Bouddha couché en question est juste énorme !). Dans les bonnes choses à savoir, prévoyez toujours de quoi vous couvrir les jambes et les épaules, par respect en premier lieu et surtout pour ne pas qu’on vous refuse l’entrée (certains temples sont moins contrôlés, mais j’insiste sur le fait de jouer le jeu… de 1/ parce que le respect c’est essentiel et de 2/ parce qu’autant vivre l’expérience pleinement en se pliant aux mêmes règles que les locaux).

bgkk2

Côté Shopping, nous sommes allés à l’impressionnant MBK, un centre commercial complètement démesuré où tu peux absolument tout acheter, autant de la contrefaçon que du vrai, autant des fringues que de la nourriture ou des meubles et du Hi-Tech… Nous en avons profité pour acheter une carte Sim sur place, valable 1 mois pour environ 10 euros, qui nous permettait d’avoir 30 min d’appel au cas où on se perdait mais surtout de la 3G n’importe où en no limit. Concernant les imitations (pour ne pas dire contrefaçon), personnellement je ne me suis pas laissée tenter. Si vous êtes exigeante comme moi, vous ne trouverez pas votre bonheur… Cela reste cheap. (Ce n’est que mon avis très perso).

Si vous êtes un peu plus roots, préférez Chinatown et vous serez directement embarqué dans une ambiance folle. Un mélange d’épices dans l’air, la foule qui s’affaire… Tout est également cheap, on visite ce quartier pour s’imprégner de l’univers avant toute chose, puisqu’on est davantage sur du shop « grossiste ». Nous avons tout de même réussi à trouver une balance à l’ancienne dans un petit store spécialisé, un beau souvenir qui trône désormais dans notre cuisine.

bgkk3

Le second hôtel que nous testé (pour le retour) est l’hôtel Ibis Sathorn, pratique car à proximité de l’aéroport. l’hôtel répond aux critères Ibis, donc c’est propre, la literie est pas mal. Niveau tarif, c’est correct, puisqu’on est sur du 1700 Baht la nuit petit déj compris. Petit bémol tout de même car on a eu quelques galère avec l’eau chaude et le petit dej est franchement pas terrible (fruits sans gout, pas beaucoup de choix…).

 

 

Accueil Food Recettes sucrées

Un cheesecake light, canon & sans cuisson !

1 juin 2016

Vous connaissez désormais tous et toutes mon amour pour le cheesecake. Un amour de taille, puisque c’est tout de même une pâtisserie super riche… trop riche. Du coup, j’avoue que j’aime beaucoup tester et re-tester des versions allégées (quand on aime on compte pas, et puis m’fallait une raison de pouvoir le manger après) et puis moi je suis comme ça, j’aime le cheesecake et pas UN cheesecake en particulier, avec cuission, sans cuisson, en verrine, en gâteau… Au chocolat, au caramel… bref un jour je finirai surement dans les faits divers suite à une orgie de cheesecake !


Ingrédients : 

100 gr de Weetabix chocolat
3 c à soupe de soja nature
1 c à soupe de sirop d’agave
100 gr de fromage blanc 0%
100 gr de philadelphia light
1 c à café d’arôme vanille
1 feuille de gélatine

Préparation :

Pour le biscuit : réduire en miettes des Weetabix chocolat puis placer dans un saladier. Ajouter 1 cuillière à soupe de soja nature et le sirop d’agave. Bien mélanger puis remplir en tassant bien le fond des moules à manquer. Réserver au frais.
Pour le cheese : mélanger le fromage avec le philadephia et l’arôme vanille. Faire ramollir une feuille de gélatine dans un bol d’eau froide puis la placer dans une casserole, faire chauffer avec les deux autres cuillères à soupe de soja nature. Une fois que la feuille est liquéfiée, l’ajouter au mélange et bien mélanger. Sortir les moules à manquer du frigo et les remplir de la préparation. Placer au frais pendant minimum 4h avant de déguster.

IMG_4647

IMG_4686

Accueil Food Recettes salées

Un burger veggie & light !

1 juin 2016

Il y a des jours ou « bordel », t’as tellement envie de « pornfood » que t’en as le goût en bouche et que ça en devient une véritable obsession. Et puis ces envies là, ça tombe jamais bien ! T’as toujours une raclette de prévu le lendemain, ou bien une pizza partie, du coup tu chiales intérieurement en te disant que tu dois vite chasser cette obsession de ta tête parce que c’est carrément pas raisonnable du tout.

Oui bah merde alors ! Moi je pense qu’on peut manger ce qu’on a envie, quand on en a envie… mais de façon intelligente. Je vous parlais dans mon précédent article du fait que la gourmandise venait souvent de la forme et de l’appétence, n’oublions pas le goût pardi !

L’idée ici, c’est de retrouver le goût mais en utilisant des produits moins gras et moins calorique avec en astuce de base : un muffin anglais afin de remplacer le plain à burger !


Ingrédients : 

1 muffin anglais complet
1 c à café de St Môret Ligne & Plaisir
1 steak de soja
Quelques crudités (tomates, salade…)

Préparation :

Couper un muffin anglais en deux puis étaler un peu de St Moret. Placer au four pendant 5 minutes à 180 degrés. Faire chauffer son steak de soja au micro-onde puis sortir le muffin du jour. Ajouter les crudités puis le steak… et enfin, se régaler !

IMG_4587

IMG_4345

Accueil Food Recettes sucrées

Petits carrot cake moelleux glaçage « cream cheese »

8 mai 2016

Cette semaine j’ai eu l’occasion de goûter le fabuleux Carrot Cake sans gluten de My petite Factory à Lyon, de quoi me redonner envie de trouver une recette légère mais plus proche que celle que je vous avez proposé sur Instagram la dernière fois. En effet, la première recette était essentiellement composée de blanc d’oeuf permettant ainsi d’alléger un max la composition mais qui rendait au final le cake plus aérien et fondant et moi, ce que j’avais envie de tenter était quelque chose de plus moelleux et de plus fidèle à la recette de base américaine. Challenge accepted ! Et comme j’étais super contente du résultat, je ne me suis pas arrêtée à un glaçage au sucre traditionnel, non non non… Si je devais me la jouer traditionnel, je me devais de vous proposer aussi un glaçage à l’américaine : le fameux cream cheese :)


Ingrédients pour 6 portions individuelles :

Pour le Carrot Cake
2 oeufs
20 gr de sucre roux
1 c. à soupe d’huile d’olive
100 gr de compote de pomme sans sucres ajoutés
125 gr de farine (de riz pour une version sans gluten)
1 c. à soupe d’arôme vanille
1 c. à café de muscade
2 c. à café de cannelle
1/2 sachet de levure chimique
150 gr de carottes râpées
50 gr de noix concassées (optionnel)

Pour la « cream cheese »
70 gr de St Môret ligne & plaisir (ou Philadelphia light)
1 c. à soupe de boisson au soja
1 c. à café d’arôme vanille
1 c. à café de sucre de canne

Préparation :

Préchauffer votre four à 180 degrés

Dans un saladier mélanger les oeufs avec le sucre puis ajouter l’huile d’olive et la compote. Enfin intégrer la muscade, la cannelle et l’arôme vanille.

Dans un autre récipient mélanger la farine avec la levure avant d’intégrer à la première préparation progressivement afin d’éviter les grumeaux.

Eplucher et râper les carottes, puis mettre dans un mixeur. Recouvrir les carottes avec la préparation et mixer. Ajouter les noix concasser et mélanger à la cuillière.

Enfin remplir des moules à muffins et enfourner 18-20 min à 180 degrés.

Pendant la cuisson, préparer le nappage « cream cheese ». Dans un bol mélanger le St Môret avec les autres ingrédients. Réserver au frais et attendre que les muffins aient refroidis à la sortie du four pour napper. Réserver les carrot cake au moins 2 heures au frais avant de déguster.IMG_4188

IMG_4189

IMG_4190

IMG_4186

Accueil Food Recettes sucrées

Un brownie sans chocolat ? Voici le blondie !

27 avril 2016

Vous connaissez le blondie ? Il s’agit tout simplement de la même base qu’un brownie classique mais, sans chocolat ! Un brownie nature quoi ! C’est délicieux, et encore plus quand il est accompagné de grosses pépites de chocolat blanc. Bref, je vous laisse faire connaissance au plus vite avec cette petite merveille qui est rapidement devenu un des gâteaux préférés de l’amoureux.


Ingrédients :

2 oeufs
75 gr de sucre de canne
1 c. à soupe d’huile de coco
1/2 banane bien mûre
1 c. à café d’arôme vanille
75 gr de farine (de riz pour une version sans gluten)
75 gr de Maïzena
1 c. à café de levure
1 pincée de sel
50 gr de chocolat blanc (optionnel)

Préparation :

Préchauffer son four à 180 degrés.

Dans un saladier, verser le sucre et mélanger avec les oeufs (un par un).

Ajouter l’huile de coco, l’arôme vanille et la banane préalablement écrasée.

Dans un second saladier mélanger la farine avec la Maïzena et ajouter la levure et le sel.

Réunir les deux saladiers en incorporant progressivement les farines au premier mélange.

Ajouter optionnellement 50 gr de chocolat blanc coupé en grosses pépites puis verser la préparation dans un moule adapté.

Enfourner 18 minutes à 180 degrés.IMG_4163

IMG_4161

IMG_4162

 

Accueil Food Recettes sucrées

Mon fabuleux cookie géant aux pépites de chocolat

23 avril 2016

Voilà un petit moment que je vois passer sur Facebook ou Instagram d’énormes cookies/gâteaux pleins de gras et de chocolat, tout pour me donner super envie ! Mais voilà, comme vous le savez chez moi le beurre n’a pas sa place, ni dans mes placards et encore moins sur mes fesses.

J’ai donc tenté une alternative healthy qui fonctionne plutôt bien ! Je vous laisse la découvrir :)


Ingrédients : 

100 gr de compote de pomme sans sucres ajoutés
50 gr de sucre roux / ou 40 gr de sirop d’agave
1 oeuf
1 c. à café d’arome vanille
1 c. à soupe d’huile de coco
100 gr de farine de riz
50 gr de Maïzena
1 c. à café de levure
1 c. à café de bicarbonate
100 gr de chocolat

Préparation : 

Préchauffer votre four à 180 degrés.

Mélanger dans un saladier la compote avec le sucre puis l’oeuf. Ajouter l’huile et l’arôme.

Dans un second saladier mélanger la farine avec la Maïzena, la levure et le bicarbonate.

Ajouter progressivement les farines dans le premier saladier.

Concasser le chocolat en grosses pépites et en introduire la moitié dans la pâte.

Remplir un moule adapté puis ajouter le reste des pépites de chocolat (ce que je n’ai pas fait, du coup c’est visuellement moins sympa parce que ça fait moins cookie). Pas d’inquiétude si la pâte ne s’étale pas bien, ne vous fatiguez pas, elle s’étalera toute seule avec la chaleur.

Enfourner 15 min à 180 degrés.

IMG_4060