Browsing Category

Lifestyles

Accueil Bébé Perle Lifestyles

La Boîte à papa – Idée cadeau naissance

2 novembre 2017

Notre petite princesse étant née, je peux enfin vous parler de la petite surprise concocter quelques temps avant l’arrivée de Mia pour mon amoureux.

Je ne sais pas si vous connaissez le concept de la boîte à papa ? C’est un petit cadeau que l’on peut offrir au papa soit le jour J pendant le travail (et ainsi lui fournir un kit de survie pour les prochaines heures à venir) soit avant ou après la naissance afin de le remercier pour son soutient et sa patience pendant ces longs mois d’attente, rythmés par les rdv chez la gygy ou la Sage Femme ou encore les crises de nerfs dues aux hormones.

Bref, il n’y a pas de modèle type, la boîte à papa doit vous correspondre et surtout correspondre aux goûts de votre amoureux. Cela peut donc réunir pleins de choses, même hors sujet, le but étant de faire plaisir à votre homme, l’émouvoir, le faire rire, bref partagé un petit moment à deux avant l’arrivée du bébé.

Personnellement, j’ai souhaité offrir la mienne le jour J parce que… je l’ai souvent fait attendre mon pauvre chéri, entre les rdv, les urgences maternité et autre… il en a passé des nombreuses heures sur son smartphone à attendre à mes côtés. Et puis, vu qu’apparemment le travail est assez long quand il s’agit d’un premier enfant, je me suis dis que ce n’était pas une mauvaise idée de lui préparer de quoi bien passer le temps.

J’ai vu d’autres exemples très bien et très inspirant de boîtes à papa offertes avant ou après la naissance, avec des cadeaux davantage tournés « couple » (petits jeux coquins… Bons romantiques…) Bon, perso j’ai préféré la jouer soft (même si ce jour là, tout le monde a droit de regard sur ton intimité et que du coup la honte, et la pudeur est bien loin !)

Trêve de bavardage, voici le contenu de ma petite boîte à papa qui était du coup : un totebag à papa.

BAP01log

BAP02

BAP03

BAP04

BAP05

BAP06

BAP07

BAP08

BAP09

BAP10log

Totebag Hindbag – Définition Papa
Sucette Luc et Léa – J’aime mon papa (choisir modèle nouveau-né)
Bracelet Fathom – Modèle Antilla (symbolise le lien <3)
Bonbons Haribo et chocolats M&M’s
Paquet de mouchoirs (pour les larmes de bonheur)
Doliprane et vitamines (pour les nuits blanches à venir)
Jeune papa – Le guide décapant des parents imparfaits
Tous les papas – Bisinski/Sanders (pour créer des moments de complicité)
365 casse-têtes pour têtes bien faites
Carte – Liste des petits bonheurs (pour lister vos futures petits bonheur à trois)

Accueil Lifestyles

Home Sweet Home – Salle de bain / Avant

24 octobre 2017

On poursuit la visite avec cette fois-ci, les travaux de la salle de bain qui était à la base : la cuisine.

Voilà la cuisine, telle qu’elle était à la vente de l’appartement, donc utilisée ainsi. Nous avons laissé l’ancien proprio récupérer son électroménager, c’était toujours de ça de moins à retirer. Sur les murs, il s’agissait d’un espèce d’enduit taloché et comme dans les autres pièces de l’appartement, le vitrage est simple.
A la base cette pièce était coupée en deux (entre les deux fenêtres), la pièce du fond étant une buanderie. L’idée était de découper à nouveau la pièce de la même façon avant la transformation, car la pièce aurait été beaucoup trop grande pour uniquement une salle de bain et cela aurait été dommage de ne pas maximiser l’espace (pratique pour cacher lave-linge et cie !).

SDB01

Sous le carrelage, nous retrouvons sans surprise le carrelage d’origine, présent dans presque tout l’appartement (et non, on savait bien qu’on aurait pas du parquet et des tomettes hein). La carrelage s’enlève plutôt bien, contrairement à celui de la salle de bain / futur bureau et contrairement aussi à l’enduit taloché. D’ailleurs quelle misère !! Il faut gratter encore et encore pour en venir à bout, laissant des trous énormes dans les murs et donc, nous obligeant à enduire (au moins grossièrement vu que la pièce sera presque entièrement carrelée) afin d’avoir un support le plus propre et sain possible.
La bonne surprise, c’est qu’on se rend rapidement compte que la pièce (du moins la partie salle de bain) est encore plus grande que ce qu’on avait imaginé, assez grande pour y inclure une baignoire, alors qu’on avait juste programmé une grande douche italienne.
La création de la baignoire nous oblige ainsi à créer une estrade (avec des tasseaux, de la laine de roche pour isoler et éviter l’effet caisse de raisonance et de l’aglo marin – pièce d’eau oblige !), afin de pouvoir faire circuler les évacuations. Mais, ce n’est pas si contraignant, on aime bien l’idée que la baignoire soit un peu « enterrée » dans le sol et donc moins haute… Et c’est un plus pour un appartement familial. On décide de poursuivre l’estrade dans la buanderie, pour éviter le côté « une marche d’un côté, une marche de l’autre).
A l’époque on avait pas de projet bébé à court terme et bien, autant dire qu’on est désormais bien content de l’avoir ajouté cette baignoire !

sdb02

Une fois l’estrade montée du côté de la buanderie, nous pouvons créer la cloison qui sépare l’espace salle de bain de l’espace buanderie, comme c’était le cas à la livraison de l’appartement dans les années 70.
Les évacuations et arrivées d’eaux prennent place dans l’estrade côté salle de bain. Nous avons la chance d’avoir une colonne technique collée entre la salle de bain et les toilettes, ce qui nous permet d’intégrer directement dans le mur les arrivées d’eau de la colonne de douche. Pour les autres tuyaux sur le côté, cela n’est pas un problème, nous avions prévu de créer un petit rebord pour poser nos produits de bain, chose qui nous avait vraiment manqué dans notre premier appartement.

SDB03

On double la douche avec du placo hydro, histoire de prendre aucun risque qu’on recouvre d’un enduit hydro (une sorte de pâte bleue piscine, qui se transforme en liner géant et qui imperméabilise bien l’ensemble). Le rebord est créé avec une légère pente, afin d’éviter l’eau stagnante. S’en suit l’étape carrelage qui vient enfin concrétiser et valider ce qu’on avait imaginé.

SDB04

Entre temps les fenêtres sont remplacées par du double vitrage. Puis le carrelage se finalise enfin avec les joints.
Bref, on a transformé une cuisine, en salle de bain !

SDB05

Carrelage modèle Times : Leroy Merlin (hexagones effet carreaux de ciment et anthracite et rectangles « ficelle »)
Baignoire & receveur : Leroy Merlin 
Robinetterie : Grohe 

Accueil Bébé Perle Lifestyles

DIY – Une applique murale Nuage

11 octobre 2017

Je cherchais une jolie applique pour la chambre de bébé Perle, quelque chose qui soit doux et enfantin et surtout qui soit faible en lumière afin de ne pas se casser les yeux la nuit au moment de rassasier le petit ventre de mon petit chat.

J’avais repéré ce modèle de Ferm Living qui me plaisait bien. Sauf que je trouvais un peu excessif de mettre presque 80 euros (frais de port compris) dans un objet aussi petit et en grande partie décoratif. Autant mettre un peu de budget dans un transat ou dans certains accessoires éducatifs pour bébé ne me dérange pas, autant là, on parle quand même d’une applique qui mesure 25cm par 40 cm.

Qui plus est, le design étant simpliste, j’ai naïvement demandé à mon chéri s’il pensait que c’était réalisable, ma petite idée derrière la tête. Réponse rapide et brève de sa part : évidemment !

Donc voilà, une petite plaque de médium pour moins de 5 euros à Leroy Merlin plus tard, je me retrouvais à dessiner le gabarit de mon nuage et à réaliser cette petite déco pour une dizaine d’euros !

1 plaque de medium 30cm par 60cm (5/6mm d’épaisseur) (au rayon découpe de Leroy Merlin vous avez des petits formats prédécoupés, vous pouvez aussi demander au personnel de la découpe leurs « chutes »)
1 douille simple en plastique
1 cordon électrique en tissus (plus quali et plus joli qu’un cordon en plastique, surtout qu’il est visible sur le mur) avec un interrupteur intégré c’est mieux :)
1 petit pot de peinture de la couleur de votre choix (les petits pots « tests » suffisent largement) d’ailleurs c’était un pot test que j’avais acheté quand on n’avait pas encore décidé la couleur de la chambre de bébé perle !

La suite en image !
DIYlampe

1/ Imprimer son nuage ou la forme que l’on souhaite sur du papier puis découper pour avoir un gabarit
2/ Tracer à l’aide du gabarit sur la planche de medium
3/ Découper la forme
4/ Poncer pour lisser et arrondir les formes
5/ Bien nettoyer la poussière avant de peindre (2 bonnes couches !) Finalement je l’ai peint entièrement avant la pose !
6/ Former la boite qui va maintenir la douille : un L avec des accoudoirs, dans le bas du L percer un trou pour passer le câble électrique. Coller le tout.

nuagechambreBB

Accueil Lifestyles

Home Sweet Home – Pièce de vie / Après

8 octobre 2017

02VF

05VF

07VF

10VF

12VF

08VF

11VF

3VF

09VF

Cuisine Schmidt – Malles Maison du Monde – Canapé Maison du Monde – Fauteuil jaune Ikéa – Petite table en bois – Sostrenee Greene – Table à manger Home24 – Chaises Eames Like Cdiscount (Blanches) – Chaises Eames Like (Bleues) – Coussins Maison du Monde et La Redoute – Lustre Leroy Merlin – Portes cartes Ebay – Fauteuil à bascule Eames Like – Table basse Maison du Monde – Machine à écrire « Continental » de nos ancètres – Ampli Marshall – Cactus en céramique Ikéa – Bougie Mr Wonderfull – Déco maison en bois Cultura – Polaroid Vintage  – Tapis La Redoute  – Meuble TV Ikéa (customisé avec une tablette effet chêne) – Cadres Ikéa  – Lampe avec chapeau gris Ikéa

Accueil Lifestyles

Home Sweet Home – Pièce de vie / Avant

6 octobre 2017

A l’approche des un an de la signature de notre dernier défis fou : « rénover un appart entier en 2 mois », je fais enfin le point travaux !

Mieux vaut tard que jamais vous me direz ! En vrai, les finitions ont pris plus de temps que prévu, suite à la découverte de ma grossesse et puis surtout la flemme suite à deux mois intense de travaux !

Bref, à l’époque vous avez été nombreux à suivre l’aventure (en InstaStories ou Snap je ne sais plus !) également à travers les posts publiés. Vous avez été nombreux à nous encourager dans notre délire de tarés, du coup voilà… Voilà enfin l’espèce de récap de notre mois de décembre/janvier… le récap d’un mois de congés payés, de deux mois à vivre avec une valise en Air BnB (oui pour rappel on a vendu et acheter en même temps, du coup… plus d’appart où vivre pendant toute la période des travaux), le recap d’un investissement total et d’une absence complète de vie sociale (sauf pour les courageux copains venus nous aider, et franchement, heureusement qu’ils étaient là !!).

Nous avons tenté de réaliser le maximum avec nos petites mains, mais nous ne sommes pas des pro, nous ne travaillons d’ailleurs pas dans le bâtiment mais dans la communication (bon chéri bosse dans l’architecture, mais tout ce qu’il touche c’est le clavier de son ordi, comme moi). Chéri est plus manuel que moi bien sûr puisqu’il sait découper des murs, poser du carrelage, poser du parquet… (entre autre…),Moi mon truc, c’est l’enduit et la peinture… et je vous assure, entre les murs qui étaient tapissés (et même ceux qui ne l’étaient pas), les portes, les radiateurs, j’ai pas chômé ! (J’adore aussi enlever du carrelage, une vrai passion ahah !)

Avec cet article, j’avais aussi envie de montrer qu’on peut se lancer ce genre de défis sans être du métier, qu’on peut réussir à faire beaucoup de choses seuls et que ça vaut même vachement le coup de se lancer. Alors c’est clair, c’est une sacré aventure et on va pas se mentir, on a du renoncer à certaines choses qu’on pensait pouvoir faire nous-même. On a aussi eu des mauvaises surprises à assumer, mais c’est aussi le jeu (ma pauvre Lucette).

Un seul conseil, pour les fifous comme nous : garder toujours un peu de budget bonus (quoi qu’il en soit, vous en aurez besoin ! Et perso on a pas regretté d’avoir ce filet de sécurité, tu dors quand même mieux la nuit) mais aussi : ne vous aventurez pas sans aide, dans ce qui nécessite des vrais connaissances techniques (normes, sécurité…), par exemple nous avons fait appel à un électricien car toute l’électricité datait des années 70 et était donc à refaire. Pour la plomberie, nous avons eu besoin d’un plombier car nous avons changé la fonction de certaines pièces (cuisine, salle de bain…) et déplacé certains radiateurs. Enfin, si vous avez un super papa, le monopoliser presque tous les week-end (ça c’est l’assurance d’éviter les conneries !).

Voici en image le fameux avant/pendant :

01VF

L’appartement avait déjà été un peu modifié puisque les deux espaces autour du placard devaient être fermé par des portes.

02VF

03VF

Et hop une explosion de placard (brillamment orchestré par ma super copine/collègue)

04VF

Découpage du mur de l’ancienne salle de bain en prévision de la verrière du bureau + mise à nue du poteau porteur qui était caché par le gros placard central. Au plafond, l’électricité avance. Les gaines seront ensuite cachées par un faux plafond.

05VF

Enduit de rebouchage, enduit de lissage… Ma passion ! En retirant le placard on s’est aperçu qu’il y avait une différence de niveau entre les sols. Réagréage !

06VF

07VF

Faux plafond en cours. Les arrivés d’eau de l’ancienne salle de bain permettent de placer la cuisine au fond de la pièce.

08VF

Les murs sont poncés suite à l’enduit puis recouvert d’une couche d’apprêt.

09VF

Après la peinture, le parquet en bâton rompu est enfin posé puis les plinthes.

10VF

Les nouvelles fenêtres arrivent plus tard que prévu, abîmant les peintures et les murs (tu vois le fameux budget addi…) La seule ombre au tabeau ! Un presta dont je vais taire le nom (malgré une enseigne très connue) mais gros manque de professionnalisme, baclage et crise de nerfs. La cuisine a été livrée et posée quelques jours plus tard !

Accueil Bébé Perle Lifestyles

Grossesse & Vergetures

21 septembre 2017

Autant je me suis faite à l’idée de prendre du poids (certains jours plus que d’autres) autant je suis une traumatisée des vergetures.

Et pourtant, j’ai ai déjà une belle collection : héritage d’un gros pic de poids pendant mon adolescence, puis aussi de ma perte de poids en 2015 (et oui les vergetures c’est dans les deux sens, quand on grossit mais aussi quand on perd du poids !).
Bref, celles de l’adolescence (une sur chaque genou, de nombreuses sur l’intérieur des cuisses et deux trois sur les hanches) ont blanchi avec les années. Et celles liées à ma perte de poids (fesses, haut des cuisses), je les ai rapidement estompé / blanchi grâce à la Bi-Oil.

Du coup, quand j’ai appris que j’étais enceinte, je me suis dis que j’étais foutu, que le seul endroit « préservé » de mon corps et sans vergetures allait forcément craquer étant donné que j’ai la peau hyper sèche.
Et puis, je me suis dis que si Bi-Oil avait réussi à limiter les dégâts, je pouvais éventuellement encore une fois limiter la casse en choisissant les bons produits et en créant un rituel d’hydratation quotidien.

J’ai donc commencé très tôt, dès le deuxième mois de grossesse, là où certaines attaquent au 4eme mois (ce qui est logique vu que c’est à ce moment où le ventre s’arrondit… avec le recul j’aurai même pu commencer plus tard, vu que de mon côté, le ventre à tarder à se montrer…)
Mais il faut savoir que l’hiver j’ai une peau encore plus sèche que d’ordinaire alors j’ai préféré mettre toutes les chances de mon côté en me disant qu’au pire, j’aurai bien assoupli et hydrater ma peau avant que le bidou n’arrive.

A l’heure actuelle : 36sa, j’ai échappé -pour le moment- aux vergetures (je touche ma tête, du bois, du singe tout ce que vous voulez et je prie tous les soirs le dieu de la vergeture de m’épargner !!)

Et si cette article me porte la poisse, ça sera bien fait pour ma gueule ! (Oui je n’oublie pas pour autant le dicton qui dit que si ta peau est destinée à péter, elle pètera…)

Bref, revenons à nos moutons. Je disais qu’à l’heure actuelle j’avais de la chance ? ou bien les bons gestes ? Je l’ignore, quoi qu’il en soit, j’ai à la base une peau qui pète pour moins que ça, alors je m’estime heureuse pour le moment et j’en profite pour vous partager les produits que j’.

Du deuxième au cinquième mois j’ai alterné deux soins.

Le matin : La crème maternité prévention des vergetures de Mustela.
Une des rares que je supportais, car formule sans parfum mais aussi agréable et rapidement absorbée par la peau (ce qui est  pratique le matin quand t’es toujours en avance comme moi)

Le soir : Le sérum Lierac Phytolastil Soluté
Le packaging est prometteur puisqu’il indique 80% de succès (victime du marketing bonjour). Le parfum est plus fort mais plutôt agréable par contre, le touché bien plus gras et donc plus difficile à absorber par la peau, j’ai préféré l’appliqué le soir… c’est moins gênant de tâcher le pyjama plutôt que les vêtements.

Puis du cinquième au septième mois, ayant terminé mon pack Lierac, j’ai préféré me tartiner toujours aussi religieusement matin et soir avec uniquement la crème Mustela.

Enfin du septième à aujourd’hui, j’ai souhaité passer sur quelque chose de bien plus hydratant, mon ventre grossissant de jour en jour, avec l’Huile de Massage Vergetures Weleda – prévention et réduction des vergetures.
Maintenant que je suis en congé mat’, je m’en moque un peu de tâcher mes vêtements (de toute façon je passe ma vie à me tacher actuellement ahah !)
Bon, je ne suis pas du tout fan de l’odeur mais par contre elle est top en ce qui concerne les démangeaisons.
Niveau compo, c’est propre : huile d’amande douce, huile de jojoba, huile de germe de blé, huiles essentielles et extrait de fleur d’arnica.
Je l’applique toujours matin et soir et parfois dans la journée quand j’ai le nombril qui gratte (faut dire que ça tire bien là-dedans).
Elle n’est pas non plus très pratique à appliquer (tu connais ce fameux flacon tout graisseux dégueu ?) mais je dois admettre qu’elle soulage directement. Et puis le fait qu’elle soit une huile de massage, me force à prendre un peu plus de temps pour l’appliquer, en massant bien le ventre, les hanches et les cuisses… et je me dis qu’au pire, bébé doit apprécier les papouilles !

Voilà le topo pour moi ! Si cela peut vous aider dans vos propres rituels…
A la fois je pense que c’est surtout et avant tout une question de rigueur (je dirai surement plus ça si ça craque 2 jours avant d’accoucher).

Quoi qu’il en soit n’oubliez pas les filles de continuer à bien hydrater également après l’accouchement, car parfois c’est à ce moment là que ça craque car oui, comme je vous l’ai dit plus haut, les vergetures ce n’est pas que lorsqu’on grossit, mais aussi quand on perd.
Attention cependant à la Weleda si vous allaitez, bien nettoyer à l’eau avant chaque tétée de bébé.

Au passage, courage à toutes les octobrettes ! Bientôt notre tour !!

weleda

Accueil Bébé Perle Lifestyles

Produits bébé – Ma sélection

28 août 2017

Aujourd’hui on ne va ni parler bouffe, ni voyage ! What ?

Et oui, l’une des préoccupations principales du moment (si ce n’est LA préoccupation depuis que je suis bloquée chez moi à attendre l’arrivée de ma princesse) c’est l’univers bébé.

Comme beaucoup de futures mamans, je découvre à tâtons ce monde (et encore je crois que je ne m’en sors pas si mal étant donné que j’ai pas mal bosser pour des marques bébé).

Bref, je voulais en profiter pour vous partagez ma sélection parce qu’on est pas toutes déjà à la maison et aussi parce que j’ai clairement le temps d’éplucher internet et les nombreux avis de mamans sur le sujet (merci aux copinettes IG d’ailleurs !)

Bien évidemment je n’ai pas la science infuse, cette sélection est MON choix :  ce qui m’a semblé le mieux et cela ne veut pas dire que c’est le meilleur. Il existe des tas de produits pour bébé qui sont très bien, à vous de faire votre sélection en fonction de vos habitudes de vie, de vos goûts et préférences. Dans tous les cas, soyons lucides : c’est la peau de bébé qui choisira en fin de compte et peu importe le produit et sa compo, on n’est jamais à l’abris d’une intolérance ou d’une allergie.

Pour résumer : faites de votre mieux, c’est le plus important !

 

La gamme Weleda :

Je ne suis pas forcément tout bio à la maison, mais petit coup de cœur pour la gamme Weleda bébé. Surtout parce que cette gamme est tournée autour du calendula et que cette plante possède de nombreuses propriétés qui sont directement en lien avec les problématiques que l’on peut rencontrer avec la peau de bébé. Elle possède en effet des actions très hydratantes sur les peaux sèches, sensibles et fragiles et peut résoudre de nombreux petits problèmes cutanés (plaies, érythème fessiers, croutes de lait… crevasses pour les mamans !)

Bref, pour le moment j’ai sélectionné la crème lavante corps et cheveux pour le bain de bébé ainsi que la crème pour le change. Si la gamme est bien tolérée par la peau de bébé je pense compléter avec l’huile de massage.

La gamme est très complète puisqu’elle possède pas moins de 7 produits, cependant après beaucoup de lectures de témoignages de mamans et de discussions, l’idée du « less is more » me plait aussi. Je pense du coup éviter tout ce qui est huile et crème de toilette sans rinçage afin de pas étouffer la peau de bébé Perle avec beaucoup de produits différents (soyons honnêtes, nos parents n’en faisaient pas la moitié). Un peu d’eau sur le visage, ce n’est pas si mal…

21170948_10213438783341021_1557553823_o

Liniment Cattier :

Concernant les petites fesses de bébé, j’ai opté pour le liniment de chez Cattier. J’ai longuement hésité parce qu’il en existe beaucoup des très très bien sur le marché. Globalement sa compo est bonne puisque 99,5% des ingrédients sont d’origine naturelle. J’aime aussi beaucoup l’engagement de Cattier envers l’agriculture raisonné et le made in France (au delà de la compo…) et aussi son parfum . Apparemment sa texture permet la formation d’un film protecteur anti-humidité, ce qui est pas mal pour protéger les petites fesses de son loulou ou de sa puce des vilains érythèmes. Bref à voir !

Sur la photo il s’agit du petit modèle, celui que je vais glisser dans le sac à langer… J’ai également le grand format en flocon pompe pour la maison.

Au passage, même si c’est tentant, j’ai évité de « stocker » et d’acheter des grandes quantités en cas d’incompatibilité avec bébé.

21171142_10213438783461024_1648987938_o

Clémence & Vivien – Savon surgras :

Même si j’avais déjà jeté mon dévolu sur la crème lavante Weleda, j’ai voulu également prendre un petit savon Clémence & Vivien. Déjà, car niveau transport c’est top puisque ce n’est pas liquide et aussi parce que c’est bien pour bébé mais aussi pour toute la famille !

C’est un savon saponifié à froid, c’est à dire qu’il a conservé toutes les qualités des huiles végétales dont il est composé (huile d’olive, de coco, de karité, de tournesol et de ricin -et puis c’est tout !). Une fois mouillé il mousse à merveille et permet même de se laver les cheveux ! Il ne laissera pas la peau sèche comme un savon lambda puisqu’il est surgras, il contient en effet davantage d’huiles ou beurres végétaux qu’un savon classique, tout ça pour hydrater un max !

Le Suisse est canon pour la toilette de bébé parce qu’en plus d’être adapté à sa peau sensible, il est sans huiles essentielles (pour rappel très toxiques pour bébé) et sans parfum !

Bref, avec tout ces côtés positifs j’avais très envie de tester également sur moi car j’ai la peau très très sèche l’hiver (et puis petit clin d’œil aux origines de bébé qui aura la double nationalité : franco-suisse)

21171024_10213438783061014_856395830_o

Les lingettes Naty :

Parce qu’il vaut mieux prévenir que guérir et que parfois dans la vie on ne peut pas faire comme on veut, j’ai décidé de prendre des lingettes à glisser dans le sac à langer de bébé. Evidemment le liniment c’est le top, mais on va pas se mentir, parfois le top n’est pas forcément le plus pratique et d’après mes supers copinettes mamans, ces choses peuvent sauver la vie !! (Oui carrément !)

Bon ok lingettes… mais lingettes qui respectent la peau fragile de bébé !!

Alors encore une fois, j’ai choisi un produit bio, mais d’autres lingettes que l’on peut trouver en grande surface sont très bien notées aussi !

J’ai choisi celles sans parfum, car celles parfumées ont été épinglées en 2013 comme pouvant contenir des produits allergènes (je pense que la marque a surement dû revoir la compo depuis. Bon, nous n’avons pas de terrain allergique à la maison, mais sait-on jamais !)

Bref, elles sont surtout une bonne alternative puisque sans conservateurs toxique de type paraben, sans chlore mais aussi biodégradables donc bon pour la planète (pour rappel je suis pas une adepte du tout bio, mais j’essaie au possible de préserver par de petites actions notre petite planète… je consomme ainsi très peu de viande ce qui laisse parfois imaginer à mon entourage que je suis végétarienne… alors que pas du tout !)

Si certaines mamans ont eu une mauvaise expérience avec ces lingettes, ou même une très bonne, hésitez pas à la partager, ça m’aidera et ça aidera sans doute d’autres mamans !

 

Coton Natur’Amarel :

J’ai acheté du coton pour en glisser de partout au cas où mais dans l’idée je pense acheter des lingettes lavables parce qu’en plus d’être plus économique, c’est aussi écologique. En attendant de lire 176435 avis entre celles au coton et celle en bamboo, j’ai pris quelques paquets des maxi carrés bébé de Natur’Amarel (qui pourront aussi me servir pour me démaquiller !) Ces carrés sont fabriqués en France via des méthodes artisanales et ne contiennent ni engrais, ni pesticides chimiques.

La compo est top puisque fibres 100% naturelles !

 

Couches Lillydoo :

J’ai fais mon mouton du côté des couches ! Mais bon, à force d’en lire que du bien, et au vu du prix/qualité/bienfaits pour la planète (et esthétisme) il n’en fallait pas plus pour me convaincre.

J’ai reçu mon pack de test et j’ai pu mettre direct mon abo en pause, afin que l’envoi de la première box soit en lien avec l’arrivée de bébé. Tout est gérable d’un clic : le changement de taille, le nombre, l’échange ou encore la résiliation de l’abonnement.

Je ne suis pas très abonnement de base, mais je me dis que c’est un soucis en moins à gérer ! J’espère en être aussi contente que mes copinettes d’Instagram… Affaire à suivre !

Sinon, pour les mamans allergiques aux abos, le couches Pommettes d’Intermarché sont super bien notée et possèdent le meilleur ratio qualité/prix. Concernant les Pampers qui sont très efficaces, elles sont malheureusement encore une fois épinglées par UFC …

J’espère que cette petite sélection va vous aider dans la sélection de vos propres produits pour vos petits choux ! Encore une fois ce n’est que mon choix de future maman, je ne suis pas du tout experte dans le domaine (loin de là !!!!) ! Hésitez pas pour les mamans déjà bien expérimentées à partager vos propres expériences et vos produits chouchous !

21171135_10213438783701030_1213945681_o

Accueil Lifestyles Voyages

Bordeaux & Alentours – Nos bonnes adresses

23 août 2017

J’en profite d’avoir un peu de temps pour mettre le blog à jour ! Et j’espère même pondre très rapidement quelques articles sur nos vacances à NYC, Mexique et Canada, qui remontent déjà à Mai (On peut mettre sur pause ?)
Nous avons récemment fait un petit séjour sur Bordeaux et avons profité pour visiter ses alentours (Cap Ferret, Arcachon…)
Bref, l’occasion de vous partager quelques bonnes adresses à tester !

 

Le White Garden – 5 allée Teinturin, 33970 Lège-Cap-Ferret

Ce petit séjour en Aquitaine a commencé à merveille avec un parfait déjeuner au White Garden. La terrasse y est très sympa avec sa jolie vue, mais le boulet en cloque avait besoin de fraicheur, donc c’est à l’intérieur qu’on a pu profiter de notre petit repas entre amis et sans regret parce que c’était au final un super compromis. L’intérieur est en effet très joliment décoré mais surtout c’est un espace semi-couvert donc on était protégé du soleil tout en profitant de la vue et du beau temps.

Une belle découverte gustative avec des prix très abordables vis à vos de la qualité des plats et de leur présentation (une quinzaine d’euro le plat) mais aussi une jolie sélection de vins. Les plats sont également originaux et copieux ! Pas assez de place pour un petit dessert mais à coup sûr, si je repasse dans le coin, j’irai manger au white Garden !

Un aperçu des plats ici : http://www.whitegarden.fr/#

bdx01

bdx02

BDX03

Le Hardi – 21 rue Saint-Rémi, 33000 Bordeaux

Un menu gourmand et composé de produits frais et savoureux pour seulement une dizaine d’euros ? Moi je dis oui ! L’ambiance est sympa, la déco aussi et sans y mettre les pieds on peut imaginer un snack rapide et pas très nourrissant. Grosse erreur ! En effet, le concept tourné autour du croque-monsieur est vraiment très sympa ! Un pain frais de boulanger, des produits locaux, des recettes originales, une béchamel à tomber… Je n’en dirai pas plus, il faut goûter pour comprendre !

Le Hardi propose peu de recettes, mais cela est un indicateur de fraicheur. Accompagné de chips maison ou d’une petite salade de crudité, on n’a pas regretté d’y avoir mis les pieds !

Le petit + : Le restaurant accueille un glacier dans l’entrée, enfin le terme « glacier » n’est pas tout à fait correct.

Je m’explique : vous avez déjà eu l’occasion de croiser sur Facebook ces vidéos de glaces réalisées sur des plaques refroidissantes puis roulées à la spatule ? Et bien c’est ça ! Perso, j’en avais croisé en Thaïlande et c’est la première fois du coup que j’en croise un en France. En plus d’être super sympa à regarder, les glaces sont relativement saines puisque qu’il s’agit de fruits congelés avec du lait (et puis des oreo, biscuits… pour les plus gourmands).

Retrouvez l’artisan du croque-monsieur sur Facebook : https://www.facebook.com/LE-HARDI-335274166871373/

BDX04

Arkose – Galerie Tatry, 170 Cours du Médoc, 33300 Bordeaux

Encore une belle découverte chez Arkose qui en plus d’avoir un concept très original (mur d’escalade, cours de yoga, de pilate et SPA) propose une cuisine saine et fraiche ! En effet, leur crédo n’est plus ni moins des plats entièrement fabriqués sur place, avec des produits frais livrés quotidiennement, issus d’une agriculture raisonnée, d’élevages respectueux des animaux, et, dans la mesure du possible, de boucles locales. Et en plus, cerise sur le gâteau : c’est super bon ! La carte des boissons est également très sympa, puisqu’également composée de boissons produites localement !

Horaires et cartes à découvrir ici : https://bordeaux.arkose.com/nos-restaurant-bar/

BDX06

BDX05

Mama Shelter – 19 Rue Poquelin Molière, 33000 Bordeaux

J’adore le Mama Shelter et dès qu’on a l’occasion de visiter une ville où il s’en trouve un (pas tant que ça d’ailleurs puisque : Paris, Lyon, Marseille et Bordeaux si je ne dis pas de bêtises ?) Je fais mon possible pour soit y dormir, soit y manger !

J’aime surtout le cadre et l’ambiance, les plats sont bien évidemment sympas et composés par Guy Savoie avec une carte qui se renouvelle au fil des saisons mais j’avoue que le décor y joue aussi beaucoup (le décor et le petit dej/brunch de fifou aussi)

Bref, je n’avais jamais eu l’occasion de réaliser que le Mama propose aussi une carte de pizzas… nouveauté depuis mon dernier passage ? Peut-être, quoi qu’il en soit, je n’ai pas résisté longtemps pour tester la Cocotte (Poulet et Gorgonzola = peut-être bien les deux choses salées que je préfère dans la vie ! ) : un régal !!

On aurait aimé manger sur le rooftop mais manque de bol, il pleuvait ce jour-là (tant pis, sur le rooftop ils ne servent pas les pizzas de toute façon… c’était un signe !)

Par contre, on a tenté naïvement d’aller boire un verre un soir sur le fameux rooftop… que dire à part : allez-y tôt ou bien pas du tout ! En effet, les places sont « chères » (dans le sens peu de places) et l’endroit plutôt bien apprécié visiblement !

Pour baver devant les cartes c’est ici : http://www.mamashelter.com/fr/bordeaux/restaurants

BDX07

BDX09

La Night Beach (à ne pas confondre avec La Night Bitch) – 2-5 Place de la Comédie, 33000 Bordeaux

Il s’agit tout simplement du rooftop de l’hôtel Intercontinental de Bordeaux. Un cadre plutôt sympa pour aller boire un dernier verre tout en profitant d’une jolie vue sur la ville ! Bien évidemment les cocktails ne sont pas donnés (17 euros le cocktail quand même !), mais ça vaut au moins le détour pour boire un petit verre de vin ou un pamplemousse frais comme moi ! (bah oui grossesse oblige).

Attention, il vous faudra peut-être un kit « starter bordelais » pour y aller : penser bien à mettre votre petit pull sur les épaules (humour !)

La carte soir ici : http://bordeaux.intercontinental.com/wp-content/uploads/2017/08/Carte-Soir-Night-Beach.pdf

Accueil Lifestyles Lyon

Lyon – Où bruncher ?

15 juin 2017

Vous êtes nombreux à me demander lorsque vous êtes de passage sur Lyon, où trouver le meilleur brunch, le meilleur burger… où prendre un goûter sympa…
Je me suis dis que ça pouvait intéresser d’autres personnes, où au pire en motiver certains à faire un petit weekend lyonnais 😉

On commence par les brunchs !

Je suis une inconditionnelle du brunch. Si j’avais un super métabolisme je crois même que j’irai bruncher tous les weekends.
Voici ma petite sélection parmi ceux qu’on eu l’occasion de tester.

 

Le Moma

Le Moma propose un buffet à volonté canon ! Tout est frais et fait maison ici et il y en a surtout pour tous les goûts. Viennoiseries, charcuteries, fromages, plats (ravioles, lasagnes…) pâtisseries, cookies, smoothies, pâte à tartiner ou encore caramel beurre salé… L’incontournable c’est leur magnifique pain perdu, un délice !
Le Moma propose également toute la semaine un plat du jour très raffiné et une très belle carte (où on peut retrouver leur fameux pain perdu en plus !)
Et en plus le cadre est mignon tout pleins, le resto très bien situé en pleins centre ville, à quelques pas du quai St Antoine et leur large amplitude horaire le dimanche en fait un des rares brunch qu’on peut choisir au dernier moment sans réserver (plutôt vers les 14/15h par contre). Bref, c’est un peu notre incontournable le dimanche matin quand on se lève tard après une grasse mat’.
Petit plus, l’été le restaurant rempli une partie de sa salle de sable et entrepose des transat… apparemment (pas testé), on pourrait y boire de superbes mojito !

26 euros le brunch

moma

Le Comptoir Joa

Au rayon des brunch « buffet à volonté » on retrouve aussi Le Comptoir Joa, mais attention je préfère vous prévenir de suite, sans réservation c’est même pas la peine de rêver ! Souvent, perso j’arrive à réserver la veille au soir via La Fourchette… par contre le jour même c’est compliqué ! Et oui, comme la plupart des brunch lyonnais, le dimanche c’est la guerre et c’est compréhensible quand on a un buffet aussi bon et quali !
Viennoiseries, charcuteries, fromages, quiches et salades sont donc à volonté (le tout, tout frais tout bon bien sûr) et du côté des desserts : tiramisu, crumble, mousse au chocolat (on se sert à même le plat… dur de pas remplir généreusement son assiette), cake, crêpes et surtout (le meilleur pour la fin) gaufres splendides (bon par contre, dès qu’une fournée arrive faut pas trainer et se lever car elles sont aussi victimes de leur succès).
Petit plus, le restaurant propose aussi une fontaine de chocolat avec Tagada et Chamalow.
Le cadre est également sympa, plutôt classique mais un peu plus excentré du centre ville, puisqu’à Cité Internationale.

25 euros le brunch

 

Le Bellona

Le petit dernier au rayon des brunch à volonté : le Bellona.
On y va surtout pour son cadre : en effet le restaurant se trouve sur une péniche ! Le choix du buffet est large, on retrouve également viennoiseries, salades, plats et desserts. Un peu plus industrialisé par contre mais tout de même sympa.
On est également un peu excentré puisque la péniche est amarrée à Confluence, pas très loin du Musée des Confluences.

25 euros le brunch

 

Konditori

Attention, il y a deux Konditori sur Lyon mais un seul propose le brunch, c’est celui rue Paul Bert dans le troisième arrondissement.
On sort de la case buffet à volonté, pour passer du côté « carte évolutive » en fonction des mois ou saison, recette originales, fraiches et un peu bobo et cadre scandinave. Tout ce que j’aime !
Au Konditori, le brunch change tous les mois, vous pouvez d’ailleurs retrouver le menu sur leur site : http://konditori.fr/la-carte.html
Le restaurant propose aussi un menu très sympathique en semaine, notamment à la seconde adresse dans les pentes de la croix-rousse, où vous pouvez déguster ou emporter des lunchbox qui changent tous les jours (contenu des lunchbox dispo tous les jours sur leur page Facebook : https://www.facebook.com/konditori.fr/?hc_ref=SEARCH&fref=nf)
Le petit plus, le restaurant fait aussi coffee shop, vous pouvez donc y déguster des douceurs jusqu’à 17h (parfait pour le goûter) leurs pâtisseries sont à tomber !

23 euros la formule brunch / Brunch aussi dispo à la carte !

IMG_2982

Le Crock’n’Roll

Encore un cadre très sympa au Crock’n’roll, un petit restaurant dont la spécialité est le croque-monsieur, revisité dans des recettes savoureuses et fraiches avec uniquement de bons produits du terroir. C’est une adresse que j’aime beaucoup aussi au quotidien, notamment pour déjeuner, en effet le restaurant est super bien centré à proximité de l’Hôtel de Ville (il y a en a également un autre dans le Vieux-Lyon !)
Le dimanche le Crock’n’roll propose un brunch sympathique qui change en fonction des saisons, afin de toujours proposer des produits de saison (logique) et merci la régalade ! Le brunch se compose toujours de la façon suivante : 1 assortiment de 2 croques monsieur, 1 boisson fraiche, 1 boisson chaude, parfois 1 œuf à la coque, d’autre fois une verrine fruit et fromage blanc, granola et 1 dessert (cake, gaufre…) (carte dispo ici : http://thecrocknroll.fr/la-carte)

18,50 euros le brunch

crock

Le Noze

Juste à côté de l’opéra de Lyon, vous avez l’occasion aussi de découvrir le Noze et son joli cadre très scandinave, très soigné avec ses magnifiques plafonds haut peint en bleu nuit où sont accroché des dizaines de petites lampes très industrielles et dorées. J’adore !
Un brunch très simple mais très efficace et bon ! Encore une fois tout est frais et fait maison au Noze et l’adresse vaut aussi le détour en semaine pour dévorer un bol composé à sa guise, accompagné de douceurs originales.
Le brunch se compose de la manière suivante : Une salade, 1 quiche ou 1 tarte selon plusieurs recettes, 1 boisson chaude, 1 boisson froide et 1 gourmandise. On retiendra aussi ici « la gaufre cro-cro bonne » bien chargée en Nutella et qui porte très bien son nom !

15 euros le brunch

IMG_3845

Le Café Gadagne,

Un brunch à faire surtout l’été, afin de profiter de sa magnifique et improbable terrasse. On accède au restaurant (enfin par le musée en fait) par la rue dans le Vieux Lyon et puis quelques étages plus tard (le dernier) on arrive sur un splendide jardin, très agréable.
C’est un peu le brunch des grandes occasions puisque la formule « gourmet » vous propose de trinquer carrément au champagne. C’est le ventre bien tendu qu’on préfère redescendre par les escaliers, en mode marche digestive, après le repas.

25 euros la formule classique
32 euros le brunch avec champagne et fois gras

Accueil Lifestyles

New Home Sweet Home – Partie 2

10 janvier 2017

Après vous avoir présenté le pourquoi du comment, j’ai envie de vous raconter un peu plus la nature du projet : de nos envies et de nos inspirations pour ce nouvel appart.

A l’heure où j’écris ces quelques lignes, le projet est bien avancé puisque ça fait déjà deux mois que les travaux ont attaqué, nous en sommes à la phase « embellissement » comme vous avez pu le voir avec la présentation de mes petits coins (parce qu’honnêtement je ne pensais pas qu’un jour je serai toute excitée de montrer mes chiottes, tout arrive…)

Sur papier, voici les chiffres clés :

  • Environ 85m2 avec un balcon d’une dizaine de m2
  • 1 cuisine séparée pas très bien optimisée
  • 1 double salon/séjour
  • 1 dégagement géant pas exploité avec un curieux placard qui trône au milieu
  • 1 salle de bain minuscule
  • 1 WC séparé très bleu
  • & 2 chambres, dont 1 très grande mais tout en longueur, ce qui donne donc, pas mal de m2 de perdu car, difficilement exploitable

Avec Damour, on est friand des grands espaces. On n’aime pas trop se sentir à l’étroit. C’était déjà notre état d’esprit lors de notre premier achat, puisqu’on avait tout ouvert pour obtenir un salon/séjour/cuisine de 35 m2.

Ici, sur ce projet, une autre problématique s’imposait à nous… Il y avait clairement un problème de logique dans la répartition des espaces. En effet, la cuisine se trouvait dans la « partie nuit » collé aux WC tandis que la salle de bain trônait un peu fièrement au milieu de l’appartement du genre : si tu laisses la porte ouverte c’est un peu la première chose que tu vois en entrant dans l’appartement.

Ensuite, il y avait également ce placard dans le dégagement, qui venait casser la luminosité et l’espace. Il était évident que cette chose devait disparaître et en faisant cela, on augmentait du coup la surface du salon/séjour considérablement à + de 40m2.

Assez d’espace du coup pour accueillir une cuisine… et donc réunir le salon/séjour/cuisine.

Alors oui, il y a deux écoles : certains préfèrent les cuisines séparés pour les odeurs et tout ça, moi je la préfère dans la pièce de vie. Cette fameuse pièce où on évolue pas mal et qui permet de ne pas être coupé des autres quand t’es derrières les fourneaux.

Du coup l’ancienne cuisine, celle à côté des WC devenait vacante. Il devenait alors évident d’en faire la salle de bain, afin de ne plus avoir la-minuscule-salle de bain trônant au milieu de l’appartement. Une nouvelle salle de bain qui devenait qui plus est suffisamment grande pour être partagée en deux espaces. Un espace bain une grande douche à l’italienne et une baignoire et un espace buanderie…  il en a pas fallu plus pour me convaincre !

Et puis ça devenait logique aussi : la salle de bain à côté des toilettes -> du côté de la partie nuit de l’appartement… Vous me suivez toujours ?

Mais du coup, la minuscule salle de bain qui trônait au milieu de l’appartement devenait vacante à son tour. Sa position stratégique pouvait dès lors devenir quelque chose avec lequel on pouvait jouer, puisqu’il s’agit de la première chose que l’on voit en entrant dans l’appartement : 1 espace bureau tout en verrière d’atelier afin d’isoler de la pièce de vie tout en donnant un sentiment d’espace et de lumière.

Nous avions là les grandes lignes du projet, il nous manquait plus qu’à rationaliser cette fameuse grande chambre tout en longueur… Assez rapidement j’ai poussé l’idée d’un dressing, validé par mon collectionneur de baskets de mari.

Et parce que j’imagine bien que vous visualisez pas du tout, je suis sympa j’ai fais un plan. Alors évidemment ce truc est pas du tout à échelle… moi et les proportions : toute une histoire d’amour !
capture-decran-2017-01-10-a-13-20-32

La suite au prochain épisode ! #oupas