Browsing Tag

grossesse

Bébé Perle Lifestyles

Remonter le temps – Notre séance grossesse avec Aline Nogueira

5 août 2018

Il y a un peu plus d’un an, nous immortalisions mon « petit » ventre rond dans le sud de la France.
L’occasion de passer un peu de temps avec Aline, notre photographe chouchou, mais surtout amie, qui nous suit depuis quelques années déjà à chaque nouvelle étape de notre vie.
Contrairement à la grossesse où le temps me semblait interminable (impatiente que je suis), ces derniers mois sont passés à une vitesse folle. Et quand je regarde ces photos, j’ai du mal à me dire qu’il y a 365 jours et des brouettes j’avais un tel ventre. C’est fou ce que l’on oublie vite !
Je me souviens que lorsque j’étais enceinte, je ne parvenais plus à me souvenir de mon ventre plat comme si mon ventre rond était là depuis toujours et inversement les souvenirs et les sensations de la grossesse s’éloignent.
Je ne suis absolument pas nostalgique de la grossesse que je n’ai pas aimé (et ce n’est pas grave car j’adore être maman !) mais j’essaie d’en garder un bon souvenir (en chassant petit à petit le négatif), car il ne faut pas oublier que donner la vie est une chance, malheureusement pas donnée à toutes.
Je vous laisse admirer le doux travail d’Aline, que vous pouvez aussi retrouver ici : http://alinenogueira.com/

Ma robe est une Envie de Fraise 
Pour les intéressés, je vends la mienne (portée une fois pour la séance).

DamienetStephanie-Grossesse-0003 DamienetStephanie-Grossesse-0021 DamienetStephanie-Grossesse-0032 DamienetStephanie-Grossesse-0038 DamienetStephanie-Grossesse-0042 DamienetStephanie-Grossesse-0044 DamienetStephanie-Grossesse-0045 DamienetStephanie-Grossesse-0055 DamienetStephanie-Grossesse-0058 DamienetStephanie-Grossesse-0084 DamienetStephanie-Grossesse-0098 DamienetStephanie-Grossesse-0120 DamienetStephanie-Grossesse-0123 DamienetStephanie-Grossesse-0139

Bébé Perle Lifestyles

Grossesse & poids : le bilan 9 mois post partum

20 juillet 2018

La prise de poids fait partie des sujets récurrents liés à la grossesse. Certes, on n’est pas toutes obsédées par son poids (et heureusement !) mais passée la joie de la nouvelle, on se demande toutes (ou presque) à quoi va ressembler notre corps après bébé.

J’avais envie de vous partager mon expérience car de base, je ne suis pas vraiment une fille « chanceuse » qui garde la ligne malgré les écarts. Je m’impose beaucoup de rigueur au quotidien entre sport et alimentation car j’ai tendance à grossir facilement.
Du coup, j’avais beaucoup d’inquiétudes sur ce sujet là, surtout que j’étais loin d’être bien dans ma peau avant Mia.

En premier lieu, on parle beaucoup des envies, des fringales. Et très franchement, je ne sais toujours pas si cela est vrai.
Personnellement il est vrai que j’ai eu une phase « brocolis en bocaux nappés de vinaigrette » mais rien de fou (dit-elle), rien de déraisonnable. Quelques apéros (sans alcool of course) mais pleins de chips durant l’été… mais au final, rien qui pouvait changer de mes habitudes, c’est à dire : un écart = quelques jours en mode salade pour rééquilibrer.

J’ai dû prendre plus de 15 kilos pendant ma grossesse. Je dis « plus », car j’ai arrêté de monter sur la balance 3 semaines avant terme. Psychologiquement, je mettais préparer à prendre 15 kilos, pas plus (technique de l’autruche bonjour).

Par contre, je suis restée plutôt active tout du long. Je n’ai rien changé à mes habitudes sportives les 4 premiers mois, puis j’ai dû ralentir suite à une belle sciatique. A 6 mois de grossesse je faisais environ 2 séances de sport adaptées à la grossesse (merci Lucile Woodward) par semaine et enfin, j’ai beaucoup marché le dernier mois (dans l’espoir d’accoucher naturellement…en vain ! Ahah !).

Je pense avoir fait beaucoup de rétention d’eau car le matin j’avais généralement les jambes fines et le soir de vrais poteaux. Hypothèse très plausible étant donné que suite à l’accouchement, je suis sortie de la maternité avec une dizaine ( ? peut-être plus étant donné que je ne montais plus sur la balance) de kilos en moins (Pour rappel, Mia faisait presque 3,8kg à la naissance).

Beaucoup de gens disent que l’allaitement permet de perdre rapidement du poids. Personnellement, malgré une alimentation saine et une reprise du sport immédiate, mon poids n’a pas bougé pendant les (presque) 3 mois pendant lesquels j’ai allaité Mia.
J’ai pourtant eu un RDC prématuré à 6 semaines PP (malgré l’allaitement, ce qui arrive rarement #poisse) qui était catastrophique et qui m’a beaucoup fatigué.
C’est dans mon cas la fin de l’allaitement qui a changé la donne, puisque que sur les 5/6 kilos restants, j’ai dû en perdre la moitié en seulement quelques jours.

En parallèle, la reprise du travail n’a pas été de tout repos. J’ai eu besoin de temps pour trouver mes marques, pour réussir à tenir la maison, m’occuper de bébé, gérer ma nouvelle charge mentale de maman au boulot… le sport est fatalement passé à la trappe pendant un petit moment.

Et puis, il y a deux mois, lorsqu’on a fixé nos vacances à Dubaï, je me suis remotivée en me forçant à reprendre le temps de réintégrer 3 séances de sport minimum par semaine.
Au delà de perdre ces 2/3 kilos restants j’ai surtout commencé à raffermir mon corps… et je crois que c’est ce qu’il me fait le plus de bien dans cette lutte contre les kilos !

On dit souvent qu’il faut 9 mois pour faire et 9 mois pour défaire…#truestory

Je pense surtout qu’il ne faut pas vivre la grossesse comme le moment de se goinfrer, de se lâcher. En vrai, je serai toujours cette fichue droguée au sucre et si je pouvais je me nourrirai uniquement de chocolats, mais comme pour tout, il faut savoir savourer les choses… (rien n’est mauvais tant quand on consomme avec modération).

Ce n’est en aucun cas de la restriction, c’est simplement continuer à vivre normalement, car non, on ne doit pas manger pour deux pendant la grossesse, mais plutôt manger mieux (comme disait ma gygy).

Bref, avec le recul (et le fait d’être maman) mon comportement avec la nourriture a bien changé depuis. Je suis beaucoup moins dans le contrôle que par le passé.
Même si parfois je regrette mes fesses et hanches, je positive en me disant que j’ai la chance de ne pas avoir eu de vergetures sur le ventre et que ce corps que j’aime tant critiquer à quand même rempli avec merveille un fabuleux rôle : celui de porter ma magnifique petite fille.

Bon, je suis encore à mille lieues du body positive, mais j’y bosse !

Et chez vous, l’après grossesse qu’est-ce ça donne ? L’allaitement vous a aidé ?  Quelques derniers kilos récalcitrants à éliminer, ou bien vous avez passé la porte de la maternité avec zéro reste au compteur ?

LPL

LPL2

Accueil Bébé Perle Lifestyles

La Boîte à papa – Idée cadeau naissance

2 novembre 2017

Notre petite princesse étant née, je peux enfin vous parler de la petite surprise concocter quelques temps avant l’arrivée de Mia pour mon amoureux.

Je ne sais pas si vous connaissez le concept de la boîte à papa ? C’est un petit cadeau que l’on peut offrir au papa soit le jour J pendant le travail (et ainsi lui fournir un kit de survie pour les prochaines heures à venir) soit avant ou après la naissance afin de le remercier pour son soutient et sa patience pendant ces longs mois d’attente, rythmés par les rdv chez la gygy ou la Sage Femme ou encore les crises de nerfs dues aux hormones.

Bref, il n’y a pas de modèle type, la boîte à papa doit vous correspondre et surtout correspondre aux goûts de votre amoureux. Cela peut donc réunir pleins de choses, même hors sujet, le but étant de faire plaisir à votre homme, l’émouvoir, le faire rire, bref partagé un petit moment à deux avant l’arrivée du bébé.

Personnellement, j’ai souhaité offrir la mienne le jour J parce que… je l’ai souvent fait attendre mon pauvre chéri, entre les rdv, les urgences maternité et autre… il en a passé des nombreuses heures sur son smartphone à attendre à mes côtés. Et puis, vu qu’apparemment le travail est assez long quand il s’agit d’un premier enfant, je me suis dis que ce n’était pas une mauvaise idée de lui préparer de quoi bien passer le temps.

J’ai vu d’autres exemples très bien et très inspirant de boîtes à papa offertes avant ou après la naissance, avec des cadeaux davantage tournés « couple » (petits jeux coquins… Bons romantiques…) Bon, perso j’ai préféré la jouer soft (même si ce jour là, tout le monde a droit de regard sur ton intimité et que du coup la honte, et la pudeur est bien loin !)

Trêve de bavardage, voici le contenu de ma petite boîte à papa qui était du coup : un totebag à papa.

BAP01log

BAP02

BAP03

BAP04

BAP05

BAP06

BAP07

BAP08

BAP09

BAP10log

Totebag Hindbag – Définition Papa
Sucette Luc et Léa – J’aime mon papa (choisir modèle nouveau-né)
Bracelet Fathom – Modèle Antilla (symbolise le lien <3)
Bonbons Haribo et chocolats M&M’s
Paquet de mouchoirs (pour les larmes de bonheur)
Doliprane et vitamines (pour les nuits blanches à venir)
Jeune papa – Le guide décapant des parents imparfaits
Tous les papas – Bisinski/Sanders (pour créer des moments de complicité)
365 casse-têtes pour têtes bien faites
Carte – Liste des petits bonheurs (pour lister vos futures petits bonheur à trois)

Accueil Bébé Perle Lifestyles

Grossesse & Vergetures

21 septembre 2017

Autant je me suis faite à l’idée de prendre du poids (certains jours plus que d’autres) autant je suis une traumatisée des vergetures.

Et pourtant, j’ai ai déjà une belle collection : héritage d’un gros pic de poids pendant mon adolescence, puis aussi de ma perte de poids en 2015 (et oui les vergetures c’est dans les deux sens, quand on grossit mais aussi quand on perd du poids !).
Bref, celles de l’adolescence (une sur chaque genou, de nombreuses sur l’intérieur des cuisses et deux trois sur les hanches) ont blanchi avec les années. Et celles liées à ma perte de poids (fesses, haut des cuisses), je les ai rapidement estompé / blanchi grâce à la Bi-Oil.

Du coup, quand j’ai appris que j’étais enceinte, je me suis dis que j’étais foutu, que le seul endroit « préservé » de mon corps et sans vergetures allait forcément craquer étant donné que j’ai la peau hyper sèche.
Et puis, je me suis dis que si Bi-Oil avait réussi à limiter les dégâts, je pouvais éventuellement encore une fois limiter la casse en choisissant les bons produits et en créant un rituel d’hydratation quotidien.

J’ai donc commencé très tôt, dès le deuxième mois de grossesse, là où certaines attaquent au 4eme mois (ce qui est logique vu que c’est à ce moment où le ventre s’arrondit… avec le recul j’aurai même pu commencer plus tard, vu que de mon côté, le ventre à tarder à se montrer…)
Mais il faut savoir que l’hiver j’ai une peau encore plus sèche que d’ordinaire alors j’ai préféré mettre toutes les chances de mon côté en me disant qu’au pire, j’aurai bien assoupli et hydrater ma peau avant que le bidou n’arrive.

A l’heure actuelle : 36sa, j’ai échappé -pour le moment- aux vergetures (je touche ma tête, du bois, du singe tout ce que vous voulez et je prie tous les soirs le dieu de la vergeture de m’épargner !!)

Et si cette article me porte la poisse, ça sera bien fait pour ma gueule ! (Oui je n’oublie pas pour autant le dicton qui dit que si ta peau est destinée à péter, elle pètera…)

Bref, revenons à nos moutons. Je disais qu’à l’heure actuelle j’avais de la chance ? ou bien les bons gestes ? Je l’ignore, quoi qu’il en soit, j’ai à la base une peau qui pète pour moins que ça, alors je m’estime heureuse pour le moment et j’en profite pour vous partager les produits que j’.

Du deuxième au cinquième mois j’ai alterné deux soins.

Le matin : La crème maternité prévention des vergetures de Mustela.
Une des rares que je supportais, car formule sans parfum mais aussi agréable et rapidement absorbée par la peau (ce qui est  pratique le matin quand t’es toujours en avance comme moi)

Le soir : Le sérum Lierac Phytolastil Soluté
Le packaging est prometteur puisqu’il indique 80% de succès (victime du marketing bonjour). Le parfum est plus fort mais plutôt agréable par contre, le touché bien plus gras et donc plus difficile à absorber par la peau, j’ai préféré l’appliqué le soir… c’est moins gênant de tâcher le pyjama plutôt que les vêtements.

Puis du cinquième au septième mois, ayant terminé mon pack Lierac, j’ai préféré me tartiner toujours aussi religieusement matin et soir avec uniquement la crème Mustela.

Enfin du septième à aujourd’hui, j’ai souhaité passer sur quelque chose de bien plus hydratant, mon ventre grossissant de jour en jour, avec l’Huile de Massage Vergetures Weleda – prévention et réduction des vergetures.
Maintenant que je suis en congé mat’, je m’en moque un peu de tâcher mes vêtements (de toute façon je passe ma vie à me tacher actuellement ahah !)
Bon, je ne suis pas du tout fan de l’odeur mais par contre elle est top en ce qui concerne les démangeaisons.
Niveau compo, c’est propre : huile d’amande douce, huile de jojoba, huile de germe de blé, huiles essentielles et extrait de fleur d’arnica.
Je l’applique toujours matin et soir et parfois dans la journée quand j’ai le nombril qui gratte (faut dire que ça tire bien là-dedans).
Elle n’est pas non plus très pratique à appliquer (tu connais ce fameux flacon tout graisseux dégueu ?) mais je dois admettre qu’elle soulage directement. Et puis le fait qu’elle soit une huile de massage, me force à prendre un peu plus de temps pour l’appliquer, en massant bien le ventre, les hanches et les cuisses… et je me dis qu’au pire, bébé doit apprécier les papouilles !

Voilà le topo pour moi ! Si cela peut vous aider dans vos propres rituels…
A la fois je pense que c’est surtout et avant tout une question de rigueur (je dirai surement plus ça si ça craque 2 jours avant d’accoucher).

Quoi qu’il en soit n’oubliez pas les filles de continuer à bien hydrater également après l’accouchement, car parfois c’est à ce moment là que ça craque car oui, comme je vous l’ai dit plus haut, les vergetures ce n’est pas que lorsqu’on grossit, mais aussi quand on perd.
Attention cependant à la Weleda si vous allaitez, bien nettoyer à l’eau avant chaque tétée de bébé.

Au passage, courage à toutes les octobrettes ! Bientôt notre tour !!

weleda

Accueil Bébé Perle

De jolis sacs à langer – Ma sélection

9 septembre 2017

articlesacslanger2

J’en suis actuellement à l’étape : préparation de la valise pour la maternité et afin de préparer au mieux et de tenter de s’organiser également au mieux, je cherche un beau sac à langer, c’est-à-dire, esthétique mais aussi pratique afin de pouvoir accompagner ma valise : le fameux sac du jour J.

Dans la vie de tous les jours, j’ai abandonné les gros sacs à main, parce que je n’aime pas être encombrée. Je fais donc en sorte d’être minimaliste… Je sais que c’est moins simple avec un bébé, mais pas impossible (laissez-moi rêver). J’ai notamment pu voir et lire les témoignages de nombreuses mamans adeptes du minimalisme et j’adhère complètement au concept… Oui bébé a besoin de beaucoup de choses quand il s’agit de partir de la maison, mais l’idée est de ne pas s’encombrer pour rien.

L’avantage aussi de ne pas être les premiers de la fratrie a avoir un enfant, c’est que mamie est pas mal équipée de son côté, donc cela va aussi bien soulager nos déplacements familiaux.

Bref, j’ai donc « benché » en ce sens, j’ai recherché un sac pas trop gros, esthétique mais tout de même pratique. Je le voulais également évolutif, dans le sens qu’il ne fasse pas non plus trop « sac à langer » afin de pouvoir par la suite m’en servir autrement : trousse de toilette de toute la famille par exemple…

Autre argument en lien avec le minimalisme, le choix de la poussette ! En effet, nous avons choisi la Yoyo de Babyzen, pour sa taille, son poids, son dépliage incroyable et sa praticité dans un quotidien très citadin. Vu la taille de la poussette, impossible de choisir un sac à langer trop grand !

Par exemple, j’avais repéré le BEABA Sidney II, parce que le matelas à langer de voyage est intégré et qu’il possède de nombreux rangement, dont des rangements isothermes… autant vous dire que ma Yoyo faisait peine à côté. Et puis je me suis imaginée à porter ce monstre au quotidien… NOWAY, ce n’est pas adapté à mon mode de vie.

En suivant donc cette logique, et parce que ça correspond aussi à notre façon de vivre et de fonctionner (pour rappel, le Sidney est superbe mais trop gros pour moi, cela ne veut pas dire qu’il ne sera pas adapté à vous… Perso je suis souvent à pieds donc…) j’ai sélectionné 4 sacs en short list… le choix n’est pas encore fait, mais il va falloir que je me dépêche car le temps passe étrangement très vite (et très lentement à la fois) en ce moment.

Le BEABA Genève II :
Dans la même gamme que le Sidney, on retrouve le Genève qui est donc bien plus petit. Le matelas à langer n’est pas attaché au sac mais inclus avec le sac. Style moderne à motifs scandinaves, j’aime son design « petite valise » ainsi que ses nombreux autres atouts : système d’attache poussette intégré, pochette avant amovible, compartiment isotherme… Il est même livré avec sa pochette berlingot pour ranger la susu !
Bon c’est le modèle je pense le plus pratique de ma sélection mais aussi celui que j’aime le moins esthétiquement parlant.

Disponible à 70 euros avec la carte membre Vertbaudet.

Le FERM LIVING Duffel Cross :
Autre design chez FERM LIVING. On est loin du traditionnel sac à langer et c’est peut-être pour cela que je l’aime autant. Evolutif, il peut se transformer par la suite en sac de sport ou même trousse de toilette pour toute la famille.
Bien sûr il a moins d’atouts que le BEABA qui est spécialisé et répond donc au public auquel il s’adresse, il s’agit là purement d’esthétisme.
Le tapis à langer assorti est vendu à part et au même prix que le sac, ce qui fait un budget total de 84 euros pour le duo.

Disponible en deux coloris gris et vert d’eau.

Le NOBODINOZ Weekend Los Angeles :
Sensiblement, c’est le même produit que le FERM LIVING. Il possède presque les mêmes dimensions (45×30 cm) donc très compact et toujours dans l’idée évolutif donc sans option isotherme. Le tapis à langer de voyage est également vendu séparément, ce qui fait un budget total de 80 euros.

Le sac est disponible dans de nombreux coloris, à la matière douce.

Le MOUMOUT Easy :
On sort du sac « weekend » pour revenir dans du plus traditionnel : pleins pleins de poches extérieures pour pouvoir y glisser pleins de choses et toujours avoir l’essentiel à porter de main comme le doudou ou la susu de bébé par exemple.
L’intérieur est également très compartimenté pour organiser le bazar habituel : couches, tapis à langer, produits…

Le tapis est vendu séparément, ce qui fait un budget total de 118 euros.

Et vous, quel sac avez-vous choisi ?