Browsing Tag

prise de poids pendant grossesse

Bébé Perle Lifestyles

Grossesse & poids : le bilan 9 mois post partum

20 juillet 2018

La prise de poids fait partie des sujets récurrents liés à la grossesse. Certes, on n’est pas toutes obsédées par son poids (et heureusement !) mais passée la joie de la nouvelle, on se demande toutes (ou presque) à quoi va ressembler notre corps après bébé.

J’avais envie de vous partager mon expérience car de base, je ne suis pas vraiment une fille « chanceuse » qui garde la ligne malgré les écarts. Je m’impose beaucoup de rigueur au quotidien entre sport et alimentation car j’ai tendance à grossir facilement.
Du coup, j’avais beaucoup d’inquiétudes sur ce sujet là, surtout que j’étais loin d’être bien dans ma peau avant Mia.

En premier lieu, on parle beaucoup des envies, des fringales. Et très franchement, je ne sais toujours pas si cela est vrai.
Personnellement il est vrai que j’ai eu une phase « brocolis en bocaux nappés de vinaigrette » mais rien de fou (dit-elle), rien de déraisonnable. Quelques apéros (sans alcool of course) mais pleins de chips durant l’été… mais au final, rien qui pouvait changer de mes habitudes, c’est à dire : un écart = quelques jours en mode salade pour rééquilibrer.

J’ai dû prendre plus de 15 kilos pendant ma grossesse. Je dis « plus », car j’ai arrêté de monter sur la balance 3 semaines avant terme. Psychologiquement, je mettais préparer à prendre 15 kilos, pas plus (technique de l’autruche bonjour).

Par contre, je suis restée plutôt active tout du long. Je n’ai rien changé à mes habitudes sportives les 4 premiers mois, puis j’ai dû ralentir suite à une belle sciatique. A 6 mois de grossesse je faisais environ 2 séances de sport adaptées à la grossesse (merci Lucile Woodward) par semaine et enfin, j’ai beaucoup marché le dernier mois (dans l’espoir d’accoucher naturellement…en vain ! Ahah !).

Je pense avoir fait beaucoup de rétention d’eau car le matin j’avais généralement les jambes fines et le soir de vrais poteaux. Hypothèse très plausible étant donné que suite à l’accouchement, je suis sortie de la maternité avec une dizaine ( ? peut-être plus étant donné que je ne montais plus sur la balance) de kilos en moins (Pour rappel, Mia faisait presque 3,8kg à la naissance).

Beaucoup de gens disent que l’allaitement permet de perdre rapidement du poids. Personnellement, malgré une alimentation saine et une reprise du sport immédiate, mon poids n’a pas bougé pendant les (presque) 3 mois pendant lesquels j’ai allaité Mia.
J’ai pourtant eu un RDC prématuré à 6 semaines PP (malgré l’allaitement, ce qui arrive rarement #poisse) qui était catastrophique et qui m’a beaucoup fatigué.
C’est dans mon cas la fin de l’allaitement qui a changé la donne, puisque que sur les 5/6 kilos restants, j’ai dû en perdre la moitié en seulement quelques jours.

En parallèle, la reprise du travail n’a pas été de tout repos. J’ai eu besoin de temps pour trouver mes marques, pour réussir à tenir la maison, m’occuper de bébé, gérer ma nouvelle charge mentale de maman au boulot… le sport est fatalement passé à la trappe pendant un petit moment.

Et puis, il y a deux mois, lorsqu’on a fixé nos vacances à Dubaï, je me suis remotivée en me forçant à reprendre le temps de réintégrer 3 séances de sport minimum par semaine.
Au delà de perdre ces 2/3 kilos restants j’ai surtout commencé à raffermir mon corps… et je crois que c’est ce qu’il me fait le plus de bien dans cette lutte contre les kilos !

On dit souvent qu’il faut 9 mois pour faire et 9 mois pour défaire…#truestory

Je pense surtout qu’il ne faut pas vivre la grossesse comme le moment de se goinfrer, de se lâcher. En vrai, je serai toujours cette fichue droguée au sucre et si je pouvais je me nourrirai uniquement de chocolats, mais comme pour tout, il faut savoir savourer les choses… (rien n’est mauvais tant quand on consomme avec modération).

Ce n’est en aucun cas de la restriction, c’est simplement continuer à vivre normalement, car non, on ne doit pas manger pour deux pendant la grossesse, mais plutôt manger mieux (comme disait ma gygy).

Bref, avec le recul (et le fait d’être maman) mon comportement avec la nourriture a bien changé depuis. Je suis beaucoup moins dans le contrôle que par le passé.
Même si parfois je regrette mes fesses et hanches, je positive en me disant que j’ai la chance de ne pas avoir eu de vergetures sur le ventre et que ce corps que j’aime tant critiquer à quand même rempli avec merveille un fabuleux rôle : celui de porter ma magnifique petite fille.

Bon, je suis encore à mille lieues du body positive, mais j’y bosse !

Et chez vous, l’après grossesse qu’est-ce ça donne ? L’allaitement vous a aidé ?  Quelques derniers kilos récalcitrants à éliminer, ou bien vous avez passé la porte de la maternité avec zéro reste au compteur ?

LPL

LPL2