Browsing Tag

travaux

Accueil Lifestyles

New Home Sweet Home – Partie 2

10 janvier 2017

Après vous avoir présenté le pourquoi du comment, j’ai envie de vous raconter un peu plus la nature du projet : de nos envies et de nos inspirations pour ce nouvel appart.

A l’heure où j’écris ces quelques lignes, le projet est bien avancé puisque ça fait déjà deux mois que les travaux ont attaqué, nous en sommes à la phase « embellissement » comme vous avez pu le voir avec la présentation de mes petits coins (parce qu’honnêtement je ne pensais pas qu’un jour je serai toute excitée de montrer mes chiottes, tout arrive…)

Sur papier, voici les chiffres clés :

  • Environ 85m2 avec un balcon d’une dizaine de m2
  • 1 cuisine séparée pas très bien optimisée
  • 1 double salon/séjour
  • 1 dégagement géant pas exploité avec un curieux placard qui trône au milieu
  • 1 salle de bain minuscule
  • 1 WC séparé très bleu
  • & 2 chambres, dont 1 très grande mais tout en longueur, ce qui donne donc, pas mal de m2 de perdu car, difficilement exploitable

Avec Damour, on est friand des grands espaces. On n’aime pas trop se sentir à l’étroit. C’était déjà notre état d’esprit lors de notre premier achat, puisqu’on avait tout ouvert pour obtenir un salon/séjour/cuisine de 35 m2.

Ici, sur ce projet, une autre problématique s’imposait à nous… Il y avait clairement un problème de logique dans la répartition des espaces. En effet, la cuisine se trouvait dans la « partie nuit » collé aux WC tandis que la salle de bain trônait un peu fièrement au milieu de l’appartement du genre : si tu laisses la porte ouverte c’est un peu la première chose que tu vois en entrant dans l’appartement.

Ensuite, il y avait également ce placard dans le dégagement, qui venait casser la luminosité et l’espace. Il était évident que cette chose devait disparaître et en faisant cela, on augmentait du coup la surface du salon/séjour considérablement à + de 40m2.

Assez d’espace du coup pour accueillir une cuisine… et donc réunir le salon/séjour/cuisine.

Alors oui, il y a deux écoles : certains préfèrent les cuisines séparés pour les odeurs et tout ça, moi je la préfère dans la pièce de vie. Cette fameuse pièce où on évolue pas mal et qui permet de ne pas être coupé des autres quand t’es derrières les fourneaux.

Du coup l’ancienne cuisine, celle à côté des WC devenait vacante. Il devenait alors évident d’en faire la salle de bain, afin de ne plus avoir la-minuscule-salle de bain trônant au milieu de l’appartement. Une nouvelle salle de bain qui devenait qui plus est suffisamment grande pour être partagée en deux espaces. Un espace bain une grande douche à l’italienne et une baignoire et un espace buanderie…  il en a pas fallu plus pour me convaincre !

Et puis ça devenait logique aussi : la salle de bain à côté des toilettes -> du côté de la partie nuit de l’appartement… Vous me suivez toujours ?

Mais du coup, la minuscule salle de bain qui trônait au milieu de l’appartement devenait vacante à son tour. Sa position stratégique pouvait dès lors devenir quelque chose avec lequel on pouvait jouer, puisqu’il s’agit de la première chose que l’on voit en entrant dans l’appartement : 1 espace bureau tout en verrière d’atelier afin d’isoler de la pièce de vie tout en donnant un sentiment d’espace et de lumière.

Nous avions là les grandes lignes du projet, il nous manquait plus qu’à rationaliser cette fameuse grande chambre tout en longueur… Assez rapidement j’ai poussé l’idée d’un dressing, validé par mon collectionneur de baskets de mari.

Et parce que j’imagine bien que vous visualisez pas du tout, je suis sympa j’ai fais un plan. Alors évidemment ce truc est pas du tout à échelle… moi et les proportions : toute une histoire d’amour !
capture-decran-2017-01-10-a-13-20-32

La suite au prochain épisode ! #oupas

Accueil Lifestyles

New Home Sweet Home

17 décembre 2016

Je crois que s’il y a bien un truc qui nous correspond bien à Damour et moi, c’est le goût de l’aventure, le fait d’être incapable de vivre sans projet, d’aimer tout organiser, anticiper mais à la fois tout casser au dernier moment pour s’embarquer dans un autre truc.

C’est un peu ce qui nous a pris cet été. En juin, on fêtait les deux ans de notre premier achat. Le premier gros projet réalisé ensemble, puisque nous n’étions pas encore mariés quand on a acheté ce taudis de 60m2, qui sentait le tabac froid et le pipi de chat #truestory. On n’avait jamais fait ça : acheter un appart et, encore moins rénover un appart. Alors on s’était dit que c’était un peu notre « brouillon », un premier essai. C’était un beau challenge mais pas non plus insurmontable. Et si jamais, on se rendait compte en cours de route que le projet était trop ambitieux, c’était financièrement plus facilement rattrapable.

Bref, on emménageait le 1er septembre dans notre premier cocon réalisé de nos propres mains, hyper fiers d’avoir réussi à réaliser ce projet et puis… et puis le temps a passé, d’autres projets nous ont occupé notamment le mariage, de beaux voyages, changements professionnels pour moi…

Je ne sais pas pourquoi mais on dès le départ on s’était dit qu’on garderait l’appartement deux ans, alors mine de rien, arrivé en juillet et de retour de Thaïlande puis Amsterdam, j’ai commencé à tourner en rond en mode : « On fait quoi maintenant ? » (oui, oui je suis insupportable à vivre mais j’assume :p)

On avait déjà évoqué le fait de vendre l’appartement, de chercher plus grand mais on n’avait jamais eu le cran de le faire.

Parce que 1 : imagine on trouve un projet trop cool et puis, on n’arrive pas à vendre l’appart : déception.Et puis 2 : C’est quoi le projet qu’on souhaite vraiment maintenant ? L’étape maison ?

Beaucoup de questions qu’on laissait au final sans réponse, se mêlant à d’autres éventualités possible comme garder l’appart et puis retaper des studios à louer… Projet sympa mais qui nous bloquerait forcément pendant un petit moment dans notre 60m2.

Alors j’ai continué à tourner en rond et attaqué sous un autre angle : Et si on changeait la déco… et réponse implacable de Damour, qui revenait direct nous remettre dans ce questionnements sans réponse « Non, on ne va pas changer une déco qui est neuve, on verra quand on vendra l’appart’ »… Jusqu’au jour où j’ai répondu « Ok, je mets l’appart sur leboncoin ! »

J’ai pris mes petites photos, puis j’ai publié l’annonce avant de l’envoyer à Damour qui a littéralement eu un pincement au cœur en la recevant. Bah quoi ? J’avais enfin eu les cacahouètes de le faire ! Ce que j’ignorai c’est que le pincement au cœur ne tarderait pas à aussi apparaître de mon côté.

Trois jours plus tard, en effet, on avait une proposition d’achat signée entre les mains. Et merde… plus de maison ?

Et là, prise de conscience. Ok, et si on n’arrive jamais à trouver LE projet qui nous correspond ? Ca m’a littéralement hanté, surtout que le marché immobilier est compliqué en ce moment, car les taux très bas, donc très peu d’offres… c’est d’ailleurs pour cette raison que notre appartement a été vendu en 3 jours. Ce qui avait été un coup de poker pouvait très bien devenir un enfer.

Nous avons donc commencé les visites et comme il y a plus de deux ans, on est parti en quête d’un nouveau taudis. Et si on sortait de Lyon ? Bah oui, il y a de chouettes baraques pleines de cachet et de caractère dans la campagne lyonnaise. Tu parles !! Deuxième visite dans les Mont d’Or que j’étais à deux doigts de me mettre à chialer en m’imaginant enfermée loin de mes habitudes, de ma salle de sport, de la ville. Avec Damour, il est vrai qu’on a pris l’habitude de travailler a coté de la maison, et c’est un vrai confort. Verdict : on a compris qu’on n’était pas prêt à abandonner ce petit confort (peut-être plus tard…) Alors, on a repris les recherches à proximité de nos emplois respectifs.

Une semaine. 5 visites. Un coup de cœur. Le premier appart avait été mon coup de cœur et Damour avait finalement dit « go » deux mois après la première visite, quand coup du destin l’appartement avait été remis en vente suite à un compromis annulé. Cette fois-ci, c’est lui qui a eu le coup de cœur et moi qui ai du mal à me projeté. Je ne sais toujours pas pourquoi d’ailleurs. Je crois que l’ampleur du projet m’a fait peur… La première rénovation était certes du sol au plafond, mais n’incluait pas l’électricité et les fenêtres… cette fois-ci on part de très très loin. Mais je lui fais confiance et s’il y croit alors, j’ai envie d’y croire avec lui, surtout que ce nouveau taudis à sacré petit plus : une vue splendide.

Fin aout, le projet est lancé. Le 15 novembre signature définitive et remise des clés. Nous avons eu la chance d’avoir pu réaliser une vente en cascade. C’est à dire vendre et acheter le nouvel appartement en parallèle sans passer par un prêt relai. Seul bémol, cela voulait dire qu’on n’aurait pas de délais et qu’on aurait les clés du nouvel appart, dans la foulée d’avoir donné les clés de l’autre.

Autant vivre l’aventure en mode aventure jusqu’au bout ? Stocker toute sa vie dans un garde meuble et vivre deux mois avec seulement une valise, quelques vêtements et zéro objets perso, nous y voilà : presque deux mois en AirBnB dans 20m2 avec un voisin qui se lève à 5h du matin pour faire de la méditation #truestory. Bref, j’ai hâte d’être dans notre nouveau chez nous, mais ce n’est malheureusement pas pour tout de suite.

 

Et voici donc notre nouveau projet au moment de l’achat :

newhome