Browsing Tag

voyager avec bébé

Accueil Bébé Perle Lifestyles

Prendre l’avion avec un bébé de 10 mois

3 octobre 2018

J’avais envie de vous partager notre première aventure à l’étranger avec bébé. En effet, je me suis dit que de partager notre expérience pouvait peut-être aider quelques parents dans l’organisation de leurs prochaines vacances ou simplement convaincre les plus peureux.
Pour cette première aventure, nous étions nous-même très mitigés et je dois avouer avoir parcouru de nombreux blogs et forums pour me rassurer.
Et, si nous avons finalement choisi Lisbonne c’est parce que c’était à nos yeux une destination « facile », car à seulement 2h de vol de Lyon avec sur place du monde pour voler à notre secours.

Coté valise ?

Nous partions une semaine, et nous avions droit à 2 valises cabines + notre yoyo dans l’avion + 10kg en soute pour bébé (lit, poussette… bref ce que vous voulez). Nous avions pris un supplément en soute de 15 kg.
Mia avait donc 2 valises cabines totalement dédiées et nous, la valise en soute.
Ainsi, une des valises cabines contenait toute la nourriture, produits et soin, tandis que l’autre contenait ses vêtements et jeux.
Ce qu’il faut savoir, c’est que lorsqu’on voyage avec un bébé, nous avons aucune limite niveau nourriture/liquide dans l’avion. Cependant, nous, nous avons une limite de bras (et oui seulement 4 !) et une poussette à pousser ! Nous avons donc fait des choix.

Niveau nourriture, j’avais lu un peu partout qu’il n’y avait pas une grande variété de petits pots sur place… Normal, au Portugal les mamans font la soupe ! J’avais donc pris quelques pots Hipp, pour la première partie du séjour et avec le recul je regrette de ne pas en avoir pris plus car oui, je confirme : il n’y a pas grande variété du tout ! En fait il n’y pas de variété tout court !
Bref, ne cherchez pas du bio et encore moins la compo des produits sur les étiquettes ! J’avais prévu 4 pots du midi et 4 pots du soir… j’ai donc complété par 1 petit pot Bledina (trouvé sur place) et deux soupes Bledîner (un peu moins mystérieuses que les pots et sur lesquelles on retrouvait la compo en français sitôt l’emballage en carton retiré).
Concernant les laitages, je savais que je ne trouverai pas ce que Mia mange sur place, alors je suis partie avec 8 yaourts et 6 compotes.
Ce qu’on a su un peu tard, c’est que tous les restaurants servent de la soupe pour les bébés (ils mixent à votre guise… avec plus ou moins de morceaux) mais là encore, difficile de connaître la compo et encore moins la liste des ingrédients (sauf si vous maîtrisez la langue portugaise !)

Coté lait, je suis partie avec une boîte complète, un sachet (pour être large) et deux bouteilles de Mont Roucous pour avoir de quoi faire les premiers jours, le temps d’aller faire les courses sur place et de trouver de la Luso (eau adaptée aux bébés). Nous sommes partis avec deux biberons MAM, un seul aurait suffi, mais cela nous donnait plus de liberté…

Concernant les couches, nous avions pris un paquet de Lyllidoo. Nous avons donc acheté sur place les Dodot, qui n’ont surement pas une compo irréprochable mais qui étaient plutôt quali et douces et surtout, qui n’ont pas causé de rougeurs ou autre à Mia.

Niveau trousse de toilette, nous avons emmené avec nous son savon habituel (Gel douche Weleda au calendula), une crème pour le change au cas où (de la même gamme) et puis quelques pipettes de sérum physiologique. Nous utilisons très peu de produits au quotidien :  son liniment est un Cattier et ses lingettes des Waterwipes. Nous avions pris d’ailleurs deux paquets de lingettes, 1 paquet de cotons et puis un flacon de Doliprane ainsi que des sachets de solutions de réhydratation pour nourrisson (si jamais…et on a bien fait !).

Du côté des jouets, nous avons fait light et avions pris uniquement ses jeux favoris (deux livres, son doudou (of course !) et un hochet ou deux) et cela était largement suffisant.

Dans la seconde valise, nous avions glissé 7 bodies, 2 pyjamas (si jamais le temps se rafraichissait), deux gilets, deux/trois paires de chaussettes et exclusivement des shorts, combishort, t-shirts…  au total : une tenue par jour. J’ai regretté de ne pas avoir pris un petit savon (type savon de Marseille), pour nettoyer les tâches (vous savez, celles qu’il ne faut pas laisser trainer si on ne veut pas que ça soit mort), j’ai donc acheté un savon sur place au rayon lessive d’une supérette (mais bien sûr, pas moyen d’en connaître la compo…)

On avait également pris un pantalon pour l’avion et sa paire de chaussures adaptées aux premiers pas (Easy Peasy), sans oublier sa turbulette et un petit plaid. De ce côté-là, nous avons aussi été plutôt bon, nous avons manqué de rien.

Élément indispensable pour visiter Lisbonne avec un bébé : le porte bébé ! Nous n’avons pas regretté ! D’ailleurs je vous publie très vite le City Guide de Lisbonne, avec nos reco sur porte-bébé ou poussette selon les quartiers (pas mal pour prévoir les visites !)

Le voyage…

Le jour J, nous avions beaucoup d’appréhensions sur le vol, surtout que manque de bol, nous sommes restés coincé 1h à la porte d’embarquement à cause de l’évacuation d’un passager. Nous avons eu beaucoup de chance car Mia a été parfaite bien que nous ayons décollé avec une heure de retard. Dans l’avion, nous étions contre le hublot et, elle a été littéralement fascinée. Elle a regardé très attentivement ce qu’il se passait sur la piste et puis n’a pas dit un mot pendant le décollage, sa tétine en bouche.
Nous avions prévu un petit biberon d’eau au cas où mais nous n’en avons finalement pas eu besoin car rapidement après le décollage, elle s’est endormie sur moi.

Le vol retour a été un peu moins facile… encore une fois nous avons décollé avec une heure de retard (cette fois-ci on avait loupé le créneau de décollage) et bien sûr, l’équipage nous a annoncé la nouvelle, qu’une fois qu’on avait pris place dans l’avion. Pour couronner le tout, je me suis fait piquer ma place contre le hublot par une « vieille relou » (et je regrette vraiment de ne pas l’avoir fait bouger car je suis convaincue que le fait de regarder par le hublot aurait occupé Mia, comme à l’aller). Bien évidemment, la vielle relou n’a pas fermé sa bouche du voyage…

Mia n’a pas été pénible, mais elle a eu plus de mal à tenir en place. Nous avions pris un vol de nuit en pensant qu’elle dormirait et que cela serait plus simple mais dur dur de trouver le sommeil avec la vieille relou, qui réglée comme une montre suisse lâchait tous les quarts d’heure « Elle ne dort toujours pas ? ». Bref…

Et sinon, le gros avantage à partir au Portugal c’est que les enfants y sont rois ! Ainsi, grâce à Mia, nous n’avons jamais fait la queue (et cela même à Belem quand on est allé manger les Pasteis…).

De même, pour se rendre à notre Airbnb, nous avons pris un taxi, (les seuls qui ont le droit de prendre des bébés sans siège auto, ce qui n’est pas le cas des chauffeurs UBER par exemple) et même si je n’étais pas très relax à l’idée de prendre une voiture sans siège pour Mia, la circulation est tranquille et l’aéroport vraiment à proximité… en 10 minutes seulement on était à l’appartement. Le chauffeur a été super gentil, à nous aider avec la poussette et compagnie !

Concernant le logement, nous partons habituellement à l’hôtel, parce qu’en vacances je suis une grosse faignasse qui adore ne pas faire son lit et se lover dans des serviettes de bain géantes tout en se faisant péter le bide aux buffets petits dej (j’assume !). Mais là où s’était possible quand Mia avait quelques mois, les choses se compliquent un peu. En effet, à 10 mois, Mia a l’habitude de dormir seule dans sa chambre et de faire ses siestes seule également. Désormais il est impossible de faire dodo ensemble… si elle est avec nous, c’est fête du slip garantie !
Bref, mis à part claquer un smic dans deux chambres communicantes d’hôtel, je ne voyais pas d’autres solutions que de prendre un Airbnb.

Sans regret !

En effet, l’appartement était superbe, très bien situé (mal isolé mais c’est le cas de tous les apparts à Lisbonne) et surtout, contenait lit bébé et chaise haute !
Je vous laisse le lien ici (et je ne vous parle surtout pas de la terrasse trop mignonne) :
L’appartement doit faire une soixante de mètres carrés et à tout ce qu’il faut pour accueillir jusqu’à 6 personnes et un bébé. Carlos, le gestionnaire, est qui plus est très disponible en plus de parler parfaitement bien français.

Lisbonne ?

Et sinon en vrac et pour finir cet article déjà bien trop long à mon goût, on a particulièrement aimé l’hospitalité et la gentillesse des gens (les mamies qui s’arrêtent pour s’émerveiller devant ton enfant), les restaurants qui ont tous une chaise haute, les gens qui globalement te laissent passer en priorité et ça complètement naturellement.

Lisbonne a beau casser les mollets des touristes et n’être vraiment pas faite pour les poussettes, elle reste une destination absolument kids friendly !

Bon, on ne va pas se mentir, même si l’avion s’est bien passé, les 4 jours passés sur Lisbonne ont été un peu compliqués avec Mia. Les dents, la roséole, un coup de chaud ? Nous n’aurons jamais la réponse. Même si on ne regrette absolument pas ses premières vacances en famille à l’étranger, les visites associées aux nuits blanches ne sont pas le combo idéal mais, on est surement un peu maso car nous avons déjà hâte d’organiser le prochain voyage en famille et surtout hâte de la voir encore découvrir, s’émerveiller et observer !

La suite au prochain épisode 😉